Essais privés : Ferrari change son fusil d'épaule

Pendant très longtemps, Ferrari a combattu la limitation des essais privés en cours de saison, demandant à ce que ceux-ci soient de nouveau autorisés

Pendant très longtemps, Ferrari a combattu la limitation des essais privés en cours de saison, demandant à ce que ceux-ci soient de nouveau autorisés. Une porte a été ouverte en 2014 avec certaines séances organisées en cours de saison après quelques Grand Prix. Néanmoins, la tendance est toujours à la limitation des tests.

Avec le changement de direction à Maranello, et la prise de pouvoir de Sergio Marchionne et Maurizio Arrivabene, c'est une partie de la politique de Ferrari qui s'assouplit. Le nouveau président de Ferrari s'est montré clair : hors de question de se battre pour autoriser de nouveau les essais privés en cours de saison.

"Nous en avons discuté, mais les essais sur circuit ne seront pas réintroduits", rappelle-t-il. Marchionne a surtout conscience de la situation financière délicate dans laquelle se trouvent certains teams, et refuse de voir celle-ci s'aggraver.

"Les coûts associés à cela seraient préjudiciables aux budgets déjà tendus de plus d'une équipe. Avoir ce type d'activité accentuerait seulement ce qui est déjà une situation très sérieuse pour un certain nombre d'équipes, dans une situation globale peu encourageante."

Ces derniers mois, Ferrari a énormément investi à Maranello pour ses outils de simulation, et de nouvelles installations devraient voir le jour dans les quartiers de la firme au Cheval Cabré, afin de compenser l'absence des tests sur circuit.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités