Ferrari pessimiste sur ses chances de podium à Melbourne

Pat Fry, Directeur Technique de Ferrari, a admis au terme des essais de Barcelone qu’il ne pensait pas voir les Rouges monter sur le podium dans deux semaines, à l’occasion du Grand Prix d’Australie

Pat Fry, Directeur Technique de Ferrari, a admis au terme des essais de Barcelone qu’il ne pensait pas voir les Rouges monter sur le podium dans deux semaines, à l’occasion du Grand Prix d’Australie.

Après avoir été décrite comme irrégulière et nerveuse par de nombreux observateurs, la F2012 représente un point de départ technique pour la Scuderia, qui a rompu avec ses acquis des monoplaces des années passées en terme de design.

Interrogé par la presse aujourd’hui, Fry a admis qu’il s’excluait de la lutte pour le podium : "Pour le moment, je dirais que oui. Mais je suppose que je suis toujours pessimiste. Je suis déçu par notre niveau de performance actuel", a-t-il ainsi admis sans tourner autour du pot.

Les commentaires en provenance de Ferrari avaient jusqu’à présent été rares, faisant grandir les craintes concernant le niveau de la Scuderia en ce début de saison. Seule inconnue, les charges de carburant de la concurrence. Fry révèle que si ses suppositions concernant les programmes de la concurrence sont justes, Ferrari se dirige vers une très difficile campagne.

"Nous savons historiquement avec quels niveaux de carburant les autres ont couru, et nous avons donc une idée de là où ils se trouvent. Mais s’ils ont changé ce qu’ils faisaient ces deux ou trois dernières années, je peux être déprimé ou plus ou moins déçu".

Fry, conscient du fait que la Scuderia doit fournir un intense effort pour trouver le niveau souhaité, exclut en tous les cas de son verdict la satisfaction…

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités