FIA F2
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
C
Yas Marina
28 nov.
-
01 déc.
Prochain événement dans
9 jours

Ghiotto : "Fuoco a tenté quelque chose de fou"

partages
commentaires
Ghiotto : "Fuoco a tenté quelque chose de fou"
Par :
28 mai 2018 à 09:29

Rarement dans l'Histoire de la GP2/F2 a-t-on vu un abandon aussi précoce que celui de Luca Ghiotto à Monaco. L'Italien n'a certes pas calé, mais a vu sa course prendre fin avant même le premier virage.

Artem Markelov, RUSSIAN TIME, Antonio Fuoco, Charouz Racing System
Luca Ghiotto, Campos Racing
Antonio Fuoco, Charouz Racing System
Luca Ghiotto, Campos Racing
Luca Ghiotto, Campos Racing
Luca Ghiotto, Campos Racing
Antonio Fuoco, Charouz Racing System
Antonio Fuoco, Charouz Racing System
Luca Ghiotto, Campos Racing
Antonio Fuoco, Charouz Racing System

Cinquième sur la grille de départ de la Course Principale en Principauté, Ghiotto a pris un envol canon mais a vu Antonio Fuoco se rabattre sur lui instantanément, l'expédiant dans le rail après une centaine de mètres. Le pilote Campos a été contraint à l'abandon et ne décolérait pas.

"Je pense qu'il s'est rendu compte que son départ n'était pas aussi bon et a tenté quelque chose de fou", commente Ghiotto pour Motorsport.com. "Ce n'est pas comme ça que ça marche, surtout à Monaco. Fuoco s'est complètement décalé vers la droite, je n'avais jamais vu quelqu'un le faire si vite. Nous n'avions même pas passé la sortie des stands, c'est dire à quel point c'était tôt. Je suis pilote de course, j'ai pris un départ dix fois meilleur que le sien."

"J'étais cinquième, et il y avait 15 voitures derrière nous, imaginez s'il s'était crashé au même endroit et qu'il y avait eu deux voitures qui bloquaient le passage. C'est dangereux."

Fuoco, quant à lui, a reconnu sa faute à notre micro : "À vrai dire, j'ai simplement commis une erreur, je n'ai pas vu que Luca était là. Je souhaite lui présenter mes excuses. J'ai fermé la porte, puis j'ai senti qu'il était là."

Fuoco gagne quand même

Toujours est-il que Ghiotto a continué de subir les conséquences de cet incident, s'élançant du fond de grille en Course Sprint et percutant la Russian Time de Makino, qui a calé au départ.

En revanche, bien que pénalisé d'un drive through en Course Principale, Fuoco a parfaitement tiré son épingle du jeu en remontant à la huitième place grâce aux divers incidents, héritant de la pole position pour le lendemain grâce à la grille inversée. Samedi, le protégé de Ferrari a résisté à la pression de Lando Norris pour s'imposer, malgré une pénalité de 0,8 seconde pour une infraction sous le régime de la voiture de sécurité virtuelle.

"Je pense que nous avons montré un bon rythme tout au long du week-end", se félicite Fuoco. "Hier, nous n'avons pas eu beaucoup de chance avec le drive through, je pense avoir légèrement dépassé les bornes sur Ghiotto, mais nous avons eu le drive through et je suis parvenu à finir huitième, donc aujourd'hui, nous partions devant."

"Nous avons eu un bon rythme tout au long de la course, j'ai réussi à maintenir Lando derrière. Je l'ai vu attaquer pour réduire l'écart, mais tout était sous contrôle. Je suis donc très content, et je suis content pour l'équipe car nous avons fini avec les deux voitures sur le podium aujourd'hui. C'est un excellent résultat pour toute l'équipe." Louis Delétraz a en effet permis à Charouz de signer le doublé, se classant deuxième malgré un écran défaillant sur son volant et des passages de vitesses récalcitrants.

Propos recueillis par Jack Benyon

Article suivant
Markelov et Fuoco triomphent, les favoris au tapis !

Article précédent

Markelov et Fuoco triomphent, les favoris au tapis !

Article suivant

Norris pas fier après deux accidents à Monaco

Norris pas fier après deux accidents à Monaco
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries FIA F2
Événement Monaco
Lieu Monte Carlo
Pilotes Antonio Fuoco , Luca Ghiotto
Équipes Campos Racing , Charouz Racing System
Auteur Benjamin Vinel