GP2 - ORT : Les qualifications ruinent le week-end

Ocean Racing Technology a disputé les deux courses de Silverstone en faisant montre d'un rythme équivalent à celui des meilleures équipes des GP2 Séries, mais le résultat brut ne rend pas grâce à l'équipe portugaise qui rentre bredouille...

Ocean Racing Technology a disputé les deux courses de Silverstone en faisant montre d'un rythme équivalent à celui des meilleures équipes des GP2 Séries, mais le résultat brut ne rend pas grâce à l'équipe portugaise qui rentre bredouille d'Angleterre. Une double contreperformance en qualification est à l'origine du manque de réussite des pilotes en course.

Fabio Leimer a gagné quatre rangs le dimanche et sa 13ème place finale reflète la difficulté de dépasser au sein d'un peloton très compact et où les cadences de course des pilotes sont similaires. Le jeune Suisse explique que dans les GP2 Séries une différence minime en qualification peut compromettre la totalité d'un week-end de course. "C'est encore une fois la qualification qui a compromis notre fin de semaine. Mais il faut insister sur le fait que notre expérience du championnat grandit de jour en jour. Il est clair que nous avons encore du travail mais la situation s'améliore. A Hockenheim, l'idéal sera d'être bien classé en qualification et nous savons tous que c'est à notre portée," estime Fabio Leimer.

Max Chilton a été confronté aux mêmes difficultés dans la séance très particulière du tour rapide où le pilotage et les réglages de la voiture sont parfois très différents des paramètres de course. Après une première épreuve difficile, le pilote Britannique a trouvé un meilleur rythme dans la seconde. Max pense que sa voiture avait le potentiel pour entrer dans le Top 10 mais est conscient qu'une mauvaise place sur la grille de départ complique la tâche au point de rendre quasiment impossible la lutte pour les points. "Ma vitesse de course n'était pas concurrentielle le samedi mais le lendemain la voiture était très différente et plus efficace dès le départ. Mon problème est que je me suis souvent retrouvé bloqué au cœur du peloton. Mais l'équilibre est meilleur et nous sommes plus proches du rythme de course des pilotes de pointe. Le travail ne manque pas, mais les progrès non plus," rassure Max Chilton.

Les GP2 Séries continuent de s'affirmer comme un championnat extrêmement relevé et où les deux rookies d'Ocean Racing Technology réussissent des prestations de qualité dans le milieu du peloton. Les prochaines courses des GP2 Séries auront lieu sur le circuit d'Hockenheim, en Allemagne, les 24 et 25 juillet.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries FIA F2
Pilotes Fabio Leimer , Max Chilton
Type d'article Actualités