Buemi insatisfait après avoir "tellement gagné" en Formule E

partages
commentaires
Buemi insatisfait après avoir
Par : Benjamin Vinel
24 mai 2018 à 17:57

Sébastien Buemi et Renault e.dams ont connu une nouvelle légère déconvenue à l'E-Prix de Berlin, le podium leur échappant pour une quatrième course de suite.

Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams

Détenteur du record de victoires en Formule E avec déjà 12 succès dans le championnat tout électrique, Sébastien Buemi pourrait bien conclure la saison 2017-18 sans monter une seule fois sur la plus haute marche du podium.

Septième sur la grille de départ à Berlin, Buemi s'est rapidement hissé dans la lutte pour le podium, mais s'il a pris l'avantage sur Oliver Turvey, le Suisse n'a jamais véritablement menacé Lucas Di Grassi et a perdu son duel pour la troisième place face à Jean-Éric Vergne, se retrouvant d'ailleurs à 80 longueurs du Français cette saison. Quant au vainqueur Daniel Abt, il était complètement hors d'atteinte.

"Nous ne sommes pas dans la même catégorie que les deux premiers [les Audi, qui ont signé le doublé, ndlr], et je n'étais pas suffisamment rapide pour rattraper Jean-Éric, surtout à la fin de la course", commente Buemi.

"Après avoir fini sixième à Rome et cinquième à Paris, nous avons gagné une autre place, mais je ne suis pas satisfait après avoir tellement gagné dans ce championnat. C'est difficile à accepter, mais on ne va pas cracher sur 12 points. Nous devons juste être plus concentrés que jamais lors des dernières manches de la saison."

La bataille pour le podium entre Buemi et Vergne a été marquée par la touchette entre les deux monoplaces lorsque le pilote Techeetah s'est faufilé dans un trou de souris au premier virage dans le 21e tour, parvenant alors à prendre l'avantage.

"C'était un peu dur", estime Buemi pour Motorsport.com. "Si je devais le refaire, je me montrerais un peu plus dur. J'aurais plongé au virage 3 et nous nous serions touchés encore davantage. La prochaine fois, je le ferai."

"C'était fun, mais je ne sais pas à quoi il pensait", renchérit Vergne. "Il y avait une ouverture, j'y ai plongé. Je ne sais pas pourquoi il a essayé de se rabattre quand j'étais à l'intérieur, ça ne servait à rien."

Toujours est-il que cela fera bientôt un an que Buemi ne s'est plus imposé dans cette discipline. Selon Jean-Paul Driot, propriétaire de l'équipe, le pilote Renault e.dams s'est avéré trop prudent, notamment en qualifications, où il n'était pas en Super Pole.

"Il nous faut encore retrouver notre sérénité, et c'était bien mieux ici, mais Seb est encore un peu freiné", déclare Driot pour Motorsport.com. "En qualifications, il pensait qu'il allait être dans le top 5 sans prendre de gros risques, mais maintenant, avec de tels écarts entre les pilotes, il faut attaquer en permanence."

"Quand on n'a pas la pleine sérénité, on a peur que si on fait une petite erreur – car il y en a eu cette saison – les gens disent : 'Il a fait ça, encore une fois'. C'est cet 'encore une fois' qu'il voulait éviter. Et en essayant de l'éviter, on laisse un petit peu de marge, et le top 5 lui a échappé de 0,051 seconde."

Propos recueillis par Alex Kalinauckas

Article suivant
Le format Mario Kart de la Formule E détaillé

Article précédent

Le format Mario Kart de la Formule E détaillé

Article suivant

Audi : Abt est devenu "très compétitif, constant et mûr"

Audi : Abt est devenu "très compétitif, constant et mûr"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Événement E-Prix de Berlin
Lieu Berlin Tempelhof Airport
Pilotes Sébastien Buemi
Équipes DAMS
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Actualités