Formule E - Drame au dernier tour pour Nicolas Prost et Nick Heidfeld

On savait l'équipe e

On savait l'équipe e.dams Renault en grande forme après les tests d'avant-saison, et celle-ci a été confirmée en qualifications, avec la pole position signée Nicolas Prost, pour le premier ePrix de l'Histoire.

Pour la course, le FanBoost, qui offre de la puissance 30 kw supplémentaires aux pilotes ayant collecté le plus de votes sur internet, revient à Bruno Senna, Luca di Grassi et Katherine Legge.

Pénalités au départ

Qualifié 5ème, Franck Montagny doit prendre le départ de la course avec une pénalité de trois places sur la grille pour un non-respect des règles dans la pitlane. Parmi les pénalisés, on trouve également Ho-Pin Tung et Michela Cerruti, chez qui des changements de boite de vitesse ont été nécessaires. Tung fait le choix de partir de la pitlane tandis que les 19 autres autos se lancent dans un long tour de formation.

Sous l'œil du Champion du Monde F1 Emerson Fittipaldi et de Jean Todt, Président de la FIA, le départ de la course est donné devant seulement 8000 spectateurs. Prost maintient le commandement au départ devant les deux Abt. Les coéquipiers Andretti se frottent entre eux; Montagny et Pic parviennent cependant à ne pas s'engendrer mutuellement de dégâts. Pour Trulli, la course est déjà terminée et sa monoplace, immobile, est poussée de la grille. La Mahindra de Senna est vite immobilisée aussi avec des dommages matériels après pas mal d'agitation en milieu de plateau : il faudra l'entrée en piste de la BMW i8, la voiture de sécurité électrique, pour dégager son auto.

La voiture de sécurité quitte la piste

Le restart est donné et Prost n'a aucun mal à conserver la tête de la course. Parvenu à reprendre la piste après son immobilisation initiale, Tung est dans le milieu du peloton et doit faire place à ses rivaux.

Montagny (Andretti) passe Alguersuari (Virgin) au chausse-pied et ouvre ainsi la porte à Bord (Virgin), qui prend lui aussi le dessus sur l'Espagnol. Sur la seconde e.dams, celle de Buemi, les choses ne se passent pas aussi bien que chez Prost : son aileron arrière est endommagé et la course s'avère décevante pour le Suisse, qui était l'un des grands favoris du weekend.

Derrière Prost et les deux Abt, Montagny (P5) est l'un des seuls à faire le spectacle en tentant de remonter autant que possible. Les arrêts aux stands imposant des changements d'autos se passent mieux pour Venturi que pour Abt. Heidfeld place soufdain Prost sous pression.

Le duel Prost/Heidfeld se termine en larmes

Leader depuis le début de la course, Prost résiste et une belle bataille entre les deux hommes est lancée. Prost tient le bon bout et semble en mesure de s'imposer après avoir mené de bout en bout.

Mais Heidfeld se fait se plus en plus pressant dans ses rétroviseurs en fin de course à la faveur d'une bonne gestion de l'énergie. Le dernier tour offre un cliffhanger que même les organisateurs de la série n'auraient pas osé écrire : dans le dernier virage de la course, Heidfeld se porte à la hauteur de Prost sur l'extérieur avec une vitesse plus importante au freinage sur l'intérieur et semble capable de passer pour prendre la victoire. Prost, qui tient pourtant l'intérieur pour plonger dans le virage, se décale de manière bien maladroite contre son rival après l'avoir cherché dans ses rétroviseurs.

Le contact est rude : Heidfeld se trouve propulsé en l'air et s'envole sur un vibreur, terminant sa course en tonneau, tandis que la roue avant gauche de Prost n'est plus. Les deux autos des rivaux sont KO, et Heidfeld ne doit compter que sur lui-même pour s'extirper, tête à l'envers, de sa Venturi, sous l'œil interloqué des commissaires de piste chinois. Le crash a été des plus spectaculaires, en dépit des faibles vitesses de passage.

(voir l'accident ici )

La victoire inespérée revient sur un plateau à Luca di Grassi (Abt), qui n'en demandait pas tant. Le podium est complété par Franck Montagny (Andretti) et Daniel Abt (Abt), tirant toutefois la grimace à l'arrivée : l'Allemand est repoussé à la dixième place par les officiels et doit laisser son podium à Sam Bird (Virgin).

Les autres points du premier ePrix de l'Histoire reviennent à Pic, Chandhok, d'Ambrosio Servia, Piquet, Sarrazin et Abt. Aucune Dams n'entre dans les points, et le team ne peut vraiment se consoler avec les 3 points de la pole de Prost et les 2 points du meilleur tour de Buemi.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule E
Pilotes Nick Heidfeld , Franck Montagny , Katherine Legge , Emerson Fittipaldi , Ho-Pin Tung , Bruno Senna , Sam Bird , Jean Todt , Nicolas Prost , Michela Cerruti , Daniel Abt
Équipes Trulli
Type d'article Actualités