Di Grassi : "C'est la pire demi-saison de ma carrière"

Lucas di Grassi accuse le coup après un début de saison extrêmement difficile en Formule E mais garde espoir de remonter la pente.

Di Grassi : "C'est la pire demi-saison de ma carrière"

Les paradoxes sont nombreux pour Lucas di Grassi en cette septième saison de Formule E. Le pilote Audi Sport Abt Schaeffler a beau détenir le record du nombre de podiums et de points marqués dans le championnat tout électrique (32 podiums et 810 points en 76 courses), il ne pointe qu'à la 19e place du classement général au terme des sept premières courses de l'année. Une 19e place qu'il occupe malgré ses arrivées régulières dans le top 10 : cinq sur sept, plus que tout autre pilote. Mais il n'a marqué que 14 points, et le leader du championnat est d'ailleurs Robin Frijns, titulaire de 62 unités avec son Envision Virgin à moteur Audi…

Lire aussi :

Di Grassi est prompt à le reconnaître au micro de Motorsport.com : "C'est probablement la pire demi-saison de toute ma carrière." Le Brésilien est surtout handicapé par ses performances qualificatives, avec un classement moyen de 15,57, alors qu'il a principalement été positionné dans le groupe 3, plutôt favorable vis-à-vis des conditions de piste. La seule fois qu'il s'est qualifié dans le top 10, quatrième à Rome, il menait la course lorsqu'il a subi une panne de transmission à trois tours du but.

"Ce qui est frustrant, c'est que le rythme de course est vraiment bon", ajoute Di Grassi. "Si l'on regarde le rythme pur en course, nous faisons partie des plus rapides – nous sommes probablement les plus rapides en moyenne. À Rome, nous avons manqué de chance avec la fiabilité. À Valence je partais du fond de grille, et nous avions une pénalité consécutive à Rome. Et à Monaco, j'ai encore pris le départ en fond de grille. Il faut que je travaille un peu plus sur les qualifications, il faut que la voiture s'améliore un peu en qualifications également. Il nous faut travailler ensemble."

Di Grassi trouve de l'espoir dans sa saison 2017-18, qui a commencé par quatre courses hors du top 10 mais s'est achevée par cinq deuxièmes places et deux victoires, le propulsant à la deuxième place du championnat. Ainsi, il est convaincu de pouvoir gagner des courses cette saison, d'autant que sa position au classement général le place dans le très favorable groupe 4 en qualifications.

"Si nous prenons le départ dans le top 6, nous allons certainement nous battre pour les victoires", déclare Di Grassi. "Avec un tel rythme, il est frustrant d'avoir si peu de points. Mais en même temps, nous étions dans cette position [en 2017-18] et sommes parvenus à remonter jusqu'à la deuxième place du championnat. Nous n'abandonnerons jamais. Nous allons nous battre avec acharnement."

"La Formule E est très imprévisible. Il nous reste huit courses, et nous allons en gagner cette année. J'en suis sûr à 100%." Et sachant qu'il reste un maximum de 240 points à marquer quand Di Grassi n'en a que 48 de retard sur le leader Frijns, on aurait tort d'écarter le champion 2016-17 de la course au titre !

Propos recueillis par Matt Kew  

partages
commentaires
La Formule E compte bien recevoir des fans sur chaque course restante
Article précédent

La Formule E compte bien recevoir des fans sur chaque course restante

Article suivant

Mercedes entrouvre la porte de son maintien en Formule E

Mercedes entrouvre la porte de son maintien en Formule E
Charger les commentaires