Nelson Piquet Jr déjà tourné vers l'avenir de la Formule E

Avec de nouvelles courses excitantes au programme de la saison prochaine, Nelson Piquet Jr regarde en avant à l'aube d'un week-end qui le verra céder sa couronne mondiale.

Nelson Piquet Jr déjà tourné vers l'avenir de la Formule E
Nelson Piquet Jr., NEXTEV TCR
Nelson Piquet Jr., NEXTEV TCR
Nelson Piquet Jr., NEXTEV TCR
Nelson Piquet Jr., NEXTEV TCR Formula E Team
Nelson Piquet Jr., NEXTEV TCR Formula E Team
Nelson Piquet Jr., NEXTEV TCR
Nelson Piquet Jr., NEXTEV TCR Formula E Team et Oliver Turvey, NEXTEV TCR Formula E Team
Nelson Piquet Jr., NEXTEV TCR Formula E Team

G.N., LondresNelson Piquet Jr. le sait : ce week-end, à Londres, sera le dernier lors duquel il se présentera dans les chaussures du Champion du Monde Formula E en titre. Le Brésilien n’a pas disposé cette année d’un package lui permettant de défendre sa couronne et la saison a été pour le moins difficile pour le team NextEV TCR. Les espoirs mathématiques de second titre sont éteints depuis bien longtemps, et il s’agit maintenant de savoir qui de Lucas di Grassi ou Sébastien Buemi lui succédera.

"Cette course est chargée de souvenirs spéciaux pour moi, bien évidemment", sourit-il avant cette double manche londonienne. "J’ai remporté à Battersea Park le championnat en juillet dernier, et ça va être super d’y revenir."

Toutes nos photos de la saison FE 2015/2016

Cette fois, Piquet espère tout simplement conclure la saison sur un bon résultat. Le Brésilien sait déjà son avenir scellé avec l’équipe pour la saison prochaine et il n’est donc pas question de relâcher les efforts, même à ce stade de la saison : tout développement peut aider le team à refaire un bond en avant en 2016/2017.

Un format de course désormais apprivoisé

Un week-end de Formule E laisse peu de temps aux ingénieurs et pilotes pour justement prendre la mesure de l’auto : le roulage ne peut être réalisé que de manière très compactée, le samedi (et dimanche, exceptionnellement à Londres). La logistique entre les manches du championnat fait que les structures n’ont pas réellement d’opportunité d’avoir les monoplaces de course en main entre les courses, et les tests privés sont réalisés avec d’autres véhicules.

"C’est [un format] très exigeant et qui passe très vite", confirme Piquet. "La journée commence très tôt et se termine relativement tard et nous sommes occupés pendant chaque minute. Je m’y suis habitué assez vite mais c’est clairement différent des autres championnats. C’est marrant, parce que c’est un peu 'étrange' maintenant quand je fais un weekend de course 'normal' et que j’ai plein de temps libre à occuper !"

De nouvelles venues excitantes

À l’heure de faire les comptes, Piquet préfère garder en tête des souvenirs d’expériences de cette saison compliquée. Une course a particulièrement marqué le Brésilien cette saison.

"J’ai vraiment apprécié Paris en tant que nouvelle addition au calendrier, cette saison. L’évènement a été incroyable ! Courir en centre-ville avec la Tour Eiffel en vue et près des Invalides était quelque chose de très spécial. Je pense que cette saison a continué à montrer que la Formule E va dans la bonne direction et qu’il s’agit du bon moment pour avoir un championnat électrique."

Alors que le calendrier de la saison prochaine se met en forme et promet de nouvelles villes très excitantes, une autre destination plairait vraiment bien au pilote polyglotte.

"J’adorerais courir à New York ! Ce serait incroyable si la Formule E ajoutait ça au calendrier la saison prochaine, lâche-t-il dans un sourire. Ce serait aussi très cool d’avoir l’Australie et le Japon au programme !"

partages
commentaires
Le volant Formule E de Vergne menacé par José Maria Lopez ?
Article précédent

Le volant Formule E de Vergne menacé par José Maria Lopez ?

Article suivant

Buemi - Il suffit de terminer devant, mais...

Buemi - Il suffit de terminer devant, mais...
Charger les commentaires