"Peu probable" que Rosberg devienne directeur d'équipe Mercedes

Nico Rosberg pourrait-il devenir directeur d'équipe chez Mercedes, qui fera ses débuts en Formule E lors de la saison 2019-20 ? À en croire le principal intéressé, c'est peu probable.

"Peu probable" que Rosberg devienne directeur d'équipe Mercedes
Le Champion du monde de F1, Nico Rosberg au volant de la Gen2
Le Champion du monde de F1, Nico Rosberg avec la Formule E Gen2
Le Champion du monde de F1, Nico Rosberg avec la Formule E Gen2
Le Champion du monde de F1, Nico Rosberg
Alejandro Agag, PDG Formule E, avec le Champion du monde de F1, Nico Rosberg, en conférence de presse
Le Champion du monde de F1, Nico Rosberg
Le Champion du monde de F1, Nico Rosberg au volant de la Gen2
Le Champion du monde de F1, Nico Rosberg

Nico Rosberg n'a jamais caché son intérêt pour la Formule E, dont il est investisseur. Ce vendredi, il a même pris le volant de la nouvelle monoplace du championnat tout électrique, la Gen2, dans les rues de Berlin.

Le Champion du monde 2016 de Formule 1 demeure ambassadeur de Mercedes, mais Alejandro Agag, PDG de la Formule E, estime que son statut d'actionnaire du championnat l'exclut d'office d'un rôle de directeur d'équipe. Rosberg affirme de toute façon ne pas le souhaiter.

"Tout d'abord, j'ai arrêté la F1, entre autres, à cause du temps que cela prend", déclare l'Allemand pour Motorsport.com. "C'est un énorme engagement, et le rôle d'un directeur d'équipe, tel que Toto [Wolff] le fait ou n'importe qui devrait le faire, me ferait revenir à un engagement extrêmement prenant. Parce que tous les autres y dévouent leur vie, il faut faire pareil, ce ne peut être un emploi à temps partiel."

"Pour l'instant, je ne me vois pas dans un tel rôle. Cette nouvelle liberté que j'ai dans ma vie, à laquelle j'accorde beaucoup de valeur, la liberté de mon temps, a été un grand pas en avant pour moi, et je ne suis pas près de m'en éloigner. Mais qui sait ?"

Rosberg, pilote en FE ?

Il serait également légitime de se demander si Rosberg n'envisagerait pas de reprendre le volant en Formule E, championnat qui compte dix meetings à comparer aux très prenants 21 Grands Prix de la Formule 1, mais il semble que ce ne soit pas le cas.

"Être pilote, pour moi, c'est le passé, c'est derrière moi", poursuit-il, catégorique. "Maintenant, ce ne sont que d'enthousiasmantes nouvelles aventures. C'est cool de soudain se retrouver assis à côté d'Alejandro [en conférence de presse] dans un rôle très différent. C'est sympa de parler de points de vue différents et d'unir mes forces ainsi avec Alejandro."

Rosberg est en tout cas confiant quant aux chances de succès de la marque à l'étoile en Formule E, malgré la concurrence de nombreux grands constructeurs.

"Nous connaissons tous Mercedes. Quand ils font quelque chose, ils le font comme il faut. Par conséquent, je suis convaincu qu'ils vont être performants. Mais il y a Porsche, Audi et BMW. Cela va être une énorme bataille, et ce ne sont que les constructeurs allemands, il y a tous les autres qui sont géniaux également. Cette lutte va être folle !"

Propos recueillis par Alex Kalinauckas

partages
commentaires
Buemi : "Dur d'accepter un autre podium manqué"

Article précédent

Buemi : "Dur d'accepter un autre podium manqué"

Article suivant

Sorti de piste, Rosenqvist ne regrette rien

Sorti de piste, Rosenqvist ne regrette rien
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Pilotes Nico Rosberg
Équipes Mercedes
Auteur Benjamin Vinel