IndyCar
08 août
Postponed
28 août
Événement terminé
12 sept.
Événement terminé
C
Grand Prix d'Indianapolis 2
02 oct.
Prochain événement dans
12 jours
23 oct.
Prochain événement dans
33 jours

Les qualifs de l'Indy 500 auront moins de poids

partages
commentaires
Les qualifs de l'Indy 500 auront moins de poids
Par :

L'IndyCar a annoncé avoir apporté des modifications à la répartition des points pour les qualifications des 500 Miles d'Indianapolis, qui ne donneront plus que neuf points au poleman.

Fernando Alonso, Andretti Autosport Honda
Oriol Servia teste l'IndyCar 2018 Honda
Juan Pablo Montoya teste l'IndyCar 2018 Chevrolet
Oriol Servia teste l'IndyCar 2018 Honda
Juan Pablo Montoya teste l'IndyCar 2018 Chevrolet
Pylône de positions
Portrait officiel avant les qualifications de Ed Carpenter, Ed Carpenter Racing Chevrolet
Simon Pagenaud, Team Penske Chevrolet
Will Power, Team Penske Chevrolet

En 2017, Scott Dixon avait empoché 42 unités pour sa pole position, soit presque autant que ce que reçoit le vainqueur d'une course normale du championnat (50) ! L'ensemble du plateau marquait des points, et les équipes devaient alors parfois prendre plus de risques avec leurs réglages, dans l'espoir de remonter au classement général.

En 2018, seuls les neuf premiers marqueront des points. Ces neuf pilotes seront aussi les seuls à pouvoir se battre pour la pole position le dimanche des qualifications. Le poleman repartira avec neuf unités, huit pour le deuxième, etc., jusqu'au neuvième, qui marquera un point.

Les points pour la course des 500 Miles, et pour la finale de la saison à Sonoma, resteront eux doublés par rapport aux autres courses.

D'autres ajustements de règlement ont été annoncés par l'IndyCar, à commencer par l'entérination d'un nouveau système de qualifications sur ovale. Les pilotes ne décideront plus leur ordre de passage par un tirage au sort, mais par le classement inverse des points propriétaires. Les leaders du championnat prendront donc la piste l'un après l'autre à la fin de la séance, créant des conditions plus justes. L'utilisation des points propriétaires indique que si une voiture est partagée par plusieurs pilotes (comme la #20 du Ed Carpenter Racing), celle-ci peut bénéficier d'un bon ordre de passage si les deux pilotes sont performants le reste de la saison.

Les essais de pré-saison de Phoenix (qui se dérouleront les 9 et 10 février), comporteront deux séances par jour, de 21h à minuit heure française, et de 2h à 5h du matin. Les rookies auront également quatre heures de temps de piste le 8 février, de 21h à une heure du matin, heure française.

Le calendrier du mois de mai sera légèrement remanié, puisque après le GP d'Indy, disputé le 12 mai, le circuit sera fermé deux jours, et les essais de la 102e édition des 500 Miles d'Indianapolis débuteront le mardi 14 mai. Une mauvaise nouvelle relative pour les pilotes ne disputant que cette course, dont Danica Patrick, qui perdent ainsi une journée d'essais complète. Il y aura désormais quatre journées d'essais avant les qualifications.

L'IndyCar a également augmenté le nombre de trains de pneus sur cinq événements, Phoenix, Detroit, le Texas, Toronto et l'Iowa, en ajoutant un train. Les pilotes en dehors du top 10 du championnat, qui disposaient auparavant d'un train de pneus supplémentaire, n'auront plus cet avantage.

Enfin, le poids minimum des monoplaces a été relevé, passant à 734,8 kg sur les circuits routiers, urbains et les petits ovales, et passant à 721,2 kg sur les speedways. Ce poids ne comporte pas celui de l'essence, de la réserve de boisson du pilote (et son contenu), ni celui du pilote et du poids de compensation attribué à chacun.

Carlin a fait ses premiers essais

Article précédent

Carlin a fait ses premiers essais

Article suivant

Hunter-Reay mène les essais de Sebring mais reste inquiet

Hunter-Reay mène les essais de Sebring mais reste inquiet
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries IndyCar
Auteur Michaël Duforest