Le COVID-19 prive Karthikeyan et Maini des 24 Heures du Mans

L'équipage indien des 24 Heures du Mans subit les difficultés toujours imposées par la crise sanitaire et doit renoncer à la légendaire course d'Endurance cette année.

Le COVID-19 prive Karthikeyan et Maini des 24 Heures du Mans

Narain Karthikeyan et Arjun Maini sont contraints de renoncer aux 24 Heures du Mans, qu'ils devaient disputer avec l'équipe Racing Team India, en raison des difficultés toujours engendrées par la pandémie de COVID-19.

Avec un troisième pilote dont le nom n'était pas encore connu, ils devaient former le premier équipage 100% indien sur la classique mancelle et se partager le volant d'une Ligier JS P217 alignée par l'équipe Eurasia. Associés à Naveen Rao, ils ont préparé Le Mans en disputant cette année l'Asian Le Mans Series avec une voiture du Racing Team India soutenue par Algarve Pro.

À moins de trois semaines de la course, reportée cette année aux 21 et 22 août, l'équipe a annoncé que Karthikeyan, Maini et certains autres de ses membres ne pourront pas se rendre en France, bloqués par "les restrictions de voyage liées au COVID-19 et d'autres facteurs". Dans le communiqué annonçant la nouvelle, il est ajouté : "L'équipe a attendu jusqu'au tout dernier moment pour prendre cette douloureuse décision, mais il parait désormais évident que cela ne sera pas possible. L'équipe a également pris en considération la crise du COVID-19 toujours en cours, qui reste dominante en Inde, et estimé qu'au vu de la sévérité de la crise qui perdure, il serait prudent de reporter notre participation à cette épreuve à l'édition 2022."

Si Arjun Maini vit cette année en Europe pour faciliter sa participation au DTM, où il court sur une Mercedes, Narain Karthikeyan est quant à lui basé à Coimbatore, dans l'État du Tamil Nadu, au sud de l'Inde. Le pays a été frappé au printemps par une deuxième vague meurtrière de COVID-19, avec un pic de plus de 400'000 cas par jour atteint en mai, selon les chiffres officiels du gouvernement. En conséquence, de nombreux pays ont fermé leurs frontières aux voyageurs indiens, bien que ces restrictions aient été par la suite assouplies grâce à la chute rapide des cas au cours des derniers semaines. C'est notamment le cas de la France, qui considère désormais l'Inde comme pays de la liste orange, c'est-à-dire où le virus circule activement mais dans des proportions maîtrisées.

Premier pilote indien à avoir couru en Formule 1, Narain Karthikeyan possède déjà une expérience des 24 Heures du Mans, puisqu'il était engagé en LMP1 avec Kolles lors de l'édition 2009, au volant d'une Audi R10 cliente. Il n'avait toutefois pas pu participer à la course en elle-même puisqu'il s'était luxé l'épaule en sautant le muret des stands. Arjun Maini aussi est déjà venu en Sarthe, aligné en 2019 en LMP2 dans une Oreca 07 de RLR MSport qu'il partageait avec Norman Nato et John Farano. Ils sont, avec Karun Chandhok, lui aussi anciennement passé par la F1, les seuls pilotes à avoir représenté leur pays dans la légendaire course d'Endurance.

Dans un communiqué annonçant leur forfait, l'équipe Racing Team India a fait savoir que Karthikeyan et Maini prévoyaient de revenir à la fois au Mans et en Asian Le Mans Series dès l'année prochaine. L'équipe, elle, reste engagée et, selon la dernière version de la liste des inscrits, elle alignera James Winslow, John Corbett et Tom Cloet.

partages
commentaires

Related video

Quelle suite pour les 24 Heures du Mans virtuelles ?
Article précédent

Quelle suite pour les 24 Heures du Mans virtuelles ?

Article suivant

BoP : Puissance maximale pour les Hypercar, capacité réduite pour l'Alpine

BoP : Puissance maximale pour les Hypercar, capacité réduite pour l'Alpine
Charger les commentaires