Aleix Espargaro - "Nous sommes réellement compétitifs"

C'est un Aleix Espargaro radieux qui a terminé la première journée d'un Grand Prix de Catalogne synonyme de rendez-vous à domicile. Quasiment au sens propre d'ailleurs, puisque la famille habite à quelques kilomètres du tracé de Montmélo. Et l'air de pays est bénéfique : après avoir célébré la victoire footballistique en ligue des Champions de l'équipe de Barcelone et sortant de l'anniversaire de son frère Pol Espargaro, l'officiel Suzuki a poursuivi les festivités en s'appropriant le meilleur chrono de cette entame de meeting.

Une performance qui n'est cette fois pas seulement due à la hargne du pilote conjugué aux gommes tendres autorisées par le règlement. Certes, ces ingrédients sont toujours d'actualité mais on constate que l'équipier Maverick Viñales pointe cinquième sur la feuille des temps. Comme la démonstration d'une GSX-RR transformée.

On a ainsi gagné deux ou trois km/h ce qui va nous permettre de rester dans l'aspiration des machines les plus rapides. C'est essentiel

Aleix Espargaro

Par ailleurs, il n'a pas échappé à la concurrence, Yamaha en tête, que la Suzuki se montrait aussi constante et rapide en condition de course. Cinq mois après le début de cette campagne, les hommes d'Hamamatsu ont produit leur première grosse évolution moteur. Et, apparemment, c'est un succès : "Ce moteur est un plus" se réjouit le pilote de 25 ans. "On a ainsi gagné deux ou trois km/h ce qui va nous permettre de rester dans l'aspiration des machines les plus rapides. C'est essentiel. Ensuite, le caractère moteur a changé du tout au tout. La puissance est linéaire, il y a plus de couple, c'est très appréciable."

Une conjoncture qui réjouit d'autant plus Aleix qu'il craignait de voir le bel équilibre atteint par le châssis gâché par l'arrivée d'une mécanique orageuse. "Lorsque j'ai su pour ce nouveau moteur, j'avais une petite appréhension" avoue l'Espagnol. "Car parfois, il y a trop d'agressivité et tout est à revoir. Mais là, tout est devenu plus doux. L'électronique et le frein moteur ont aussi changé, mais il faut encore cerner ces secteurs."

Maintenant, au vu de cette nouvelle donne, celui qui n'a pas fait mieux que septième en course cette saison verrait bien ce classement s'améliorer rapidement : "Certes la Suzuki n'est toujours pas la meilleure moto du plateau MotoGP mais elle est à présent vraiment proche des plus rapides. Nous sommes réellement compétitifs." A bon entendeur...

 

A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP de Catalogne
Sous-évènement Essais Libres du vendredi
Circuit Circuit de Barcelona-Catalunya
Pilotes Aleix Espargaró
Équipes Team Suzuki MotoGP
Type d'article Résumé d'essais libres
Tags Maverick Viñales, aleix espargaro, catalogne, montmeló, suzuki