MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Remplacer Lorenzo, une opportunité que Bradl réussit à saisir

partages
commentaires
Remplacer Lorenzo, une opportunité que Bradl réussit à saisir
Par :
31 juil. 2019 à 15:55

Le Champion du Monde Moto2 2011 joue un rôle important dans l’équipe Honda officielle en participant au développement de la RC213V, et se voit par ailleurs bénéficier d’une opportunité de taille avec le remplacement de Jorge Lorenzo, blessé.

Trois ans après sa dernière saison complète en MotoGP, Stefan Bradl évolue désormais en tant que pilote d’essais chez Honda. Un rôle qui lui tient à cœur et lui permet de continuer à côtoyer le plus haut niveau en développant la machine Championne du monde et en bénéficiant de quelques wild-cards, voire d 'opportunités de remplacements en cas de pilotes blessés au sein du team officiel. C’est exactement le cas actuellement, avec le forfait prolongé de Jorge Lorenzo, une grande opportunité pour l’Allemand qui a montré des progrès significatifs en course cette année.

Lire aussi :

Après avoir pris part aux différents tests privés et officiels depuis le début de la saison, il a participé au Grand Prix d’Espagne début mai en tant que pilote invité, avant de se retrouver au guidon de la RC213V du Majorquin au Sachsenring, à domicile pour lui. Dans un cas comme dans l’autre, il a réalisé un parfait copier-coller de sa performance en se qualifiant à chaque fois en 14e position et, surtout, en terminant dans le top 10. Devant Lorenzo à Jerez, il a enfoncé le clou en Allemagne, et ce alors que le numéro 99 n'a pas encore réussi à faire mieux que 11e avec la même moto.

Une petite satisfaction personnelle, que Bradl explique toutefois par son expérience de la Honda. Dans le team LCR durant deux ans à ses débuts en MotoGP, l’Allemand a eu le temps de se faire à la machine avant de parfaire ses connaissances en tant que pilote d’essais depuis un an. Il croit d’ailleurs, au contraire, au potentiel de Lorenzo pour rendre la moto plus facile à piloter. "Il a énormément d'expérience avec d'autres constructeurs. J'en ai aussi, mais mon style de pilotage en MotoGP s'est toujours adapté à la Honda, c'est comme ça que j'ai appris à aller vite dans cette catégorie", explique-t-il.

"Je connais très bien la Honda, et je sais qu'il faut utiliser des pneus avant plus durs. Mon style de pilotage n'est pas mauvais pour ça, mais je pense que Jorge a la puissance et l'expérience pour peut-être donner une nouvelle direction au HRC. Pour le moment, il doit aussi un peu s'adapter, et peut-être qu'il y aura de bonnes opportunités à l’avenir."

Des progrès significatifs

Des opportunités, Bradl aimerait en avoir en MotoGP, là où il a fait toute sa carrière avant de partir une année en Superbike. Passé par les 125cc, le Moto2 et la catégorie reine, il souhaiterait pouvoir réintégrer l'élite des pilotes titulaires, mais se satisfait pour le moment de son rôle auprès du HRC. Car, en attendant mieux, ce rôle lui permet d'enchaîner les courses, puisque Lorenzo ne reviendra pas avant Silverstone.

"Je vais essayer de faire de mon mieux. La pression est là, mais je peux la gérer, on verra ce qui se passera", déclarait-il déjà au Sachsenring, le premier de ses trois remplacements. "Pour moi, il n'y a pas de plan à propos de l'avenir. Je profite de cette opportunité. [...] Je ne suis pas dans le même état d'esprit que les autres pilotes, car ils ont fait [toutes les courses], alors que je n'en n'ai fait qu'une. Pour moi c'est un peu différent car ce qui me manque quand je fais des essais, c'est la compétition. Ma vitesse est bonne, je peux faire de bons tours et être constant sur une distance de course, mais je ne suis pas habitué à me battre avec les autres. Ce sera le plus gros défi à accepter pour moi. Mais je l'ai fait par le passé, donc pourquoi ne pourrais-je pas le refaire ?"

Lire aussi :

Quoi qu’il en soit, le pilote allemand progresse à la fois dans sa nouvelle fonction et lors de ses participations aux courses. Tandis que ses premiers retours à la compétition lors de wild-cards et remplacements l’an dernier s’étaient révélés peu concluants, son dernier GP de la saison l’avait vu terminer à la neuvième place sous le déluge valencien. Les deux nouveaux top 10 acquis cette année viennent confirmer cette tendance positive et qui joue en sa faveur dans la confiance que le HRC lui porte. "Le team est plus fort, nous avons une meilleure connexion. Ils comprennent tout de suite quand j'ai besoin de changements, le travail d'équipe est plus efficace, et ça me donne plus de confiance. Je peux vraiment faire confiance à ce qu'on essaye et c'est un processus normal, avec le gain d'expérience sur la moto et avec le HRC. Mon niveau de pilotage est meilleur aussi."

Stefan Bradl sera donc de retour en piste à Brno ce week-end, ainsi qu’au Red Bull Ring, et aura ainsi deux nouvelles opportunités de montrer son potentiel en piste pour, il l’espère, marquer encore plus de points auprès de Honda.

Avec Michaël Duforest

Article suivant
Rabat reste chez Avintia et signe pour 2 ans de plus

Article précédent

Rabat reste chez Avintia et signe pour 2 ans de plus

Article suivant

GP de République Tchèque : les records à battre

GP de République Tchèque : les records à battre
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Jorge Lorenzo Guerrero Boutique , Stefan Bradl
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Charlotte Guerdoux