Lorenzo sera contraint au silence après ses débuts avec Ducati

partages
commentaires
Lorenzo sera contraint au silence après ses débuts avec Ducati
Oriol Puigdemont
Par : Oriol Puigdemont
Traduit par: Léna Buffa
8 nov. 2016 à 16:01

Yamaha a beau avoir autorisé Jorge Lorenzo à tester la Ducati la semaine prochaine à Valence, le contrat liant les deux parties empêchera le pilote de s'exprimer sur sa nouvelle équipe jusqu'à l'année prochaine.

Le poleman Andrea Dovizioso, Ducati Team, le deuxième, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, le troisième, Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Le troisième, Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Troisième place Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing

Le Majorquin, qui fera ses débuts au guidon de la Desmosedici mardi prochain, ne sera donc pas en mesure de parler aux médias après son premier run et l'on ignore pour l'heure quelle stratégie sera appliquée par le constructeur italien et s'il va tenter malgré tout de donner à ce premier roulage la répercussion médiatique qu'il mérite.

L'accord entre Yamaha et Jorge Lorenzo n'a pas été simple à trouver, lorsqu'est venu le moment de rendre concrète leur séparation. À la seule exception de ces deux jours d'essais, l'équipe japonaise n'autorisera pas son futur ancien pilote à tester sa nouvelle moto avant l'année prochaine, une contrainte que le pilote au n°99 n'a pas très bien digéré, se plaignant publiquement d'être traité de la sorte alors qu'il aura été le pilote le plus victorieux avec Yamaha ces six dernières années.

Il s'avère que Suzuki autorisera Maverick Viñales - remplaçant de Lorenzo - à rouler avec Yamaha lors du test prévu en fin de mois, à Sepang. Il en sera de même pour Andrea Iannone, qui a la permission de Ducati pour faire la même chose avec la Suzuki.

L'équipe d'Iwata, pour sa part, estime avoir déjà fait assez en autorisant Lorenzo à rouler à Valence, compte tenu du fait que leur contrat prend fin le 31 décembre. Yamaha soutient que sa direction n'accepte pas de continuer à payer l'un de ses employés les mieux rémunérés tout en permettant à l'un de ses rivaux directs d'en tirer profit en termes de publicité.

De fait, depuis qu'il a annoncé son transfert chez Ducati il y a six mois, le triple Champion du monde MotoGP a évité de mentionner le nom de Ducati autant que possible, afin d'éviter tout problème.

"C’est un sport mais également un business, pas de la charité", a récemment rappelé Lin Jarvis afin de justifier sa décision. Dans le même temps, le patron de l'équipe a évoqué des raisons sportives : "Jorge veut aller rapidement dans sa nouvelle équipe, mais leurs intérêts ne sont pas les nôtres. Ducati a investi beaucoup d’argent sur lui et veut qu’il s’adapte à toute vitesse. Mais notre rôle n’est pas de leur rendre la tâche facile, parce que nous sommes convaincus qu’ils seront un de nos principaux concurrents en 2017."

Polo Yamaha Jorge Lorenzo
Polo Yamaha Jorge Lorenzo, en vente sur Motorstore.com
Prochain article MotoGP
Édito - La dernière bataille de la saison 2016

Previous article

Édito - La dernière bataille de la saison 2016

Next article

Des pneus asymétriques à l'avant et à l'arrière pour Valence

Des pneus asymétriques à l'avant et à l'arrière pour Valence

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Jorge Lorenzo Shop Now
Auteur Oriol Puigdemont
Type d'article Actualités