Miller clarifie ses discussions avec Repsol Honda

partages
Miller clarifie ses discussions avec Repsol Honda
Par :
4 juil. 2018 à 11:15

Jack Miller a clarifié les spéculations qui le liaient à un guidon Repsol Honda en 2019, admettant qu'il a discuté avec l'équipe factory, mais qu'il n'y a jamais eu d'offre sur la table.

Jack Miller, Pramac Racing
Jack Miller, Pramac Racing
Jack Miller, Pramac Racing
Jack Miller, Pramac Racing
Jack Miller, Pramac Racing
Jack Miller, Pramac Racing
Jack Miller, Pramac Racing
Jack Miller, Pramac Racing
Jack Miller, Pramac Racing

Miller a été l'une des pièces maîtresses du marché des transferts MotoGP 2019, ayant d'abord été considéré, au même titre que son équipier chez Pramac Danilo Petrucci, comme étant un candidat au guidon Ducati officiel l'an prochain.

Les rumeurs l'ont ensuite envoyé chez Repsol Honda, comme possible remplaçant de Dani Pedrosa, l'Australien démentant ensuite avoir refusé une offre du HRC. Il restera finalement pour une saison de plus au sein de l'écurie Pramac, mais avec une moto factory, Ducati ayant choisi Petrucci et Lorenzo partant chez Repsol Honda.

Le marché des transferts se calme quelque peu pour la saison prochaine, et Miller en a profité pour clarifier exactement quelle était sa position vis-à-vis de Repsol Honda, les rumeurs ayant émergé lors du GP d'Italie. Dans sa nouvelle chronique pour Red Bull, il admet avoir été en discussion avec la marque japonaise, mais qu'il n'a jamais reçu d'offre concrète, ou même des négociations détaillées.

"Repsol Honda ? Vous avez peut-être lu que j'avait signé pour aller là-bas aux alentours de la manche du Mugello, et ne vous inquiétez pas, j'ai lu ça aussi", écrit Miller. "Clarifions les choses : il y a eu des discussions, clairement, mais pas de négociations de contrat. C'est une grande différence de parler à propos de quelque chose, puis de négocier, puis de signer... donc je ne sais pas qui a dit quoi à qui pour en faire une histoire disant que j'allais piloter là-bas l'an prochain."

"Des discussions... C'est toujours bien de savoir quelles options vous auriez pu avoir là-bas. Signer quelque chose ? C'est complètement différent..."

Miller a ajouté que bien qu'aucun des deux guidons officiels ne s'est finalement offert à lui, il a hâte de piloter une Ducati GP19 de l'écurie Pramac l'an prochain.

"Je suis si ravi de revenir dans cette équipe l'an prochain, et sur une Ducati factory, et il y a beaucoup moins de pression sur mes épaules pour le reste de l'année, l'an prochain étant déjà réglé. Pour le reste de l'année, c'est à fond, continuer d'apprendre et me rendre prêt pour la moto factory et les reponsabilités en plus l'an prochain. Savoir où je serai en 2019 enlève de la pression et écarte les distractions, donc je peux construire là-dessus."

S'exprimant durant le week-end du GP des Pays-Bas, Jack Miller a aussi rendu totalement clair le fait qu'il espère toujours arriver dans l'équipe officielle Ducati en 2020, l'Australien et Petrucci n'ayant qu'une année de contrat de chaque côté en 2019.

"C'est ma motivation. C'est la raison pour laquelle je n'ai pris qu'un contrat d'un an avec Ducati car on doit leur montrer qu'on est prêt pour l'équipe d'usine l'an prochain, et faire notre travail."

Article suivant
Stats - Márquez dépasse Stoner !

Article précédent

Stats - Márquez dépasse Stoner !

Article suivant

Repsol et Honda prolongent leur union

Repsol et Honda prolongent leur union

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Jack Miller
Équipes Pramac Racing
Auteur Andrew van Leeuwen
Soyez le premier à recevoir toute l'actu