Le programme du Grand Prix d'Autriche

Pas de répit après la République Tchèque, place directement à l'Autriche pour la 11e manche de la saison MotoGP.

Le programme du Grand Prix d'Autriche

Revenue l'an dernier au calendrier des Grands Prix pour la première fois depuis 1997, l'Autriche a séduit à en croire le succès populaire obtenu, avec plus de 200'000 spectateurs en trois jours, et le statut de meilleure épreuve de la saison qui lui a été décerné. Et sa piste s'est directement installée dans les tablettes du championnat, en battant la meilleure moyenne au tour que détenait habituellement Phillip Island, avec une nouvelle référence en 186,9 km/h.

Pour savoir qui succédera à Andrea Iannone, auteur l'an dernier de sa première victoire ici-même, rendez-vous cette semaine à 200 km de Vienne, dans le land de Styrie, pour y retrouver une piste qui détient à elle seule un joli morceau d'Histoire depuis sa construction en 1969. D'abord baptisé Österreichring avant de devenir l'A1-Ring après une rénovation confiée à Hermann Tilke au milieu des années 1990, le circuit a retrouvé une nouvelle jeunesse après son rachat par Red Bull il y a une dizaine d'années, jusqu'à réintégrer le calendrier de la Formule 1 en 2014, et donc celui du MotoGP l'an dernier.

Le Red Bull Ring est une piste courte, au bitume abrasif, qui se caractérise par de fortes variations du dénivelé et compte dix virages, dont seulement trois à gauche − parmi lesquels l'un est très peu marqué. Sa plus longue ligne droite n’atteint que 626 mètres de long, mais le tracé en compte plusieurs autres qui mettent en valeur les meilleures capacités d’accélération, de freinage et de traction.

partages
commentaires
Iannone a perdu gros au stand, mais veut retenir le travail de Suzuki
Article précédent

Iannone a perdu gros au stand, mais veut retenir le travail de Suzuki

Article suivant

Dans le rétro - Le Grand Prix d'Autriche 2016

Dans le rétro - Le Grand Prix d'Autriche 2016
Charger les commentaires