MotoGP
13 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
18 Heures
:
00 Minutes
:
50 Secondes
C
GP de Malaisie
01 nov.
-
03 nov.
C
GP de Valence
15 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
22 jours

Yamaha poursuit son processus de restructuration

partages
commentaires
Yamaha poursuit son processus de restructuration
Par :
Co-auteur: Fabien Gaillard
18 sept. 2019 à 10:11

Yamaha continue sa restructuration, avec cette fois le départ de Kouichi Tsuji de la présidence de Yamaha Motor Racing.

Selon les informations de Motorsport.com, l'ingénieur japonais, homme-clé de la dernière période de succès de Yamaha – le dernier titre remporté par Jorge Lorenzo en 2015 au terme d'un duel explosif avec Valentino Rossi –, a été transféré depuis septembre dans la division nautique de la marque aux trois diapasons. 

Hiroshi Ito, qui a été nommé cet hiver directeur général du développement du département course, lui a succédé. La dernière fois que Tsuji était présent dans le paddock du Championnat du monde MotoGP fut lors de la manche de Silverstone, où il a dit au revoir à ses collègues. Yamaha, de son côté, n'a pas confirmé ou réfuté cette information.

Lire aussi :

Il s'agit dans tous les cas du dernier changement en date au sein de la structure d'Iwata, qui souhaite retrouver le chemin du succès après s'être perdue ces dernières années. La partie la plus visible de cette restructuration est symbolisée par Takahiro Sumi, qui occupe déjà depuis le début de l'année le rôle de chef du projet à la place de Kouiji Tsuya, son prédécesseur.

Entre ce changement et l'apport de ressources supplémentaires pour le siège européen de l'équipe à Gerno di Lesmo, en Italie, Yamaha a réussi à accélérer le processus de développement de la M1. Cependant, c'est bien Fabio Quartararo, le rookie français de Petronas Yamaha SRT, qui n'a contractuellement pas le droit aux toutes dernières évolutions sur sa machine, qui obtient actuellement les meilleurs résultats de la marque.

Lire aussi :

"Je crois que nous avons eu plus de choses intéressantes à essayer ces dernières semaines que lors des trois années précédentes", a déclaré Rossi le week-end dernier à Misano, GP au terme duquel il a terminé quatrième, à 12 secondes du vainqueur Marc Márquez et à 11 de Quartararo, second. "La communication a progressé par rapport à l'an passé", a de son côté expliqué Maverick Viñales, troisième à Saint-Marin. "Désormais, je parle directement avec Sumi et je lui dis ce que je pense, si une pièce fonctionne ou pas. Les choses changent, mais de petits détails manquent. Il faut évoluer rapidement."

À Misano, le Docteur, qui suit une voie différente de celle de Viñales en termes de châssis, a déjà utilisé le bras oscillant en carbone que Yamaha a introduit lors des essais précédant le Grand Prix.

Article suivant
Miller ou la peur "parano" de tomber à Misano

Article précédent

Miller ou la peur "parano" de tomber à Misano

Article suivant

Suzuki a tenu la belle promesse faite à Simoncelli

Suzuki a tenu la belle promesse faite à Simoncelli
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Oriol Puigdemont