Les A1GP de retour dans un nouveau championnat

partages
commentaires
Les A1GP de retour dans un nouveau championnat
Par : Benjamin Vinel
Co-auteur: Gary Watkins
14 janv. 2019 à 08:30

Les monoplaces d'A1GP vont reprendre du service dans un nouveau championnat africain de sport automobile.

L'A1 Grand Prix fut une compétition organisée pendant quatre saisons de 2005 à 2009, lors de laquelle ce sont les pays qui s'affrontaient, représentés par des pilotes de la même nationalité. Ce championnat avait notamment révélé Nico Hülkenberg, qui avait mené l'Allemagne au titre 2006-07 avec pas moins de neuf victoires à son actif.

Lire aussi:

Lors de la saison 2008-09, les monoplaces monotypes étaient intégralement conçues et construites par Ferrari, avec une puissance atteignant 600 ch dans le mode PowerBoost, et ce sont 21 de ces bolides qui ont été acquis par AFRIX GP il y a près de quatre ans. Des essais ont débuté en décembre 2015 avec deux d'entre eux, et les voitures sont en train d'être modifiées pour améliorer la protection de la tête du pilote et renforcer les côtés du cockpit par des panneaux en Zylon.

Cette entreprise compte désormais lancer un championnat, baptisé Coupe d'Afrique des Nations, avec deux ou trois meetings entre décembre 2019 et mars 2020, notamment sur le circuit sud-africain de Kyalami, qui a accueilli la Formule 1 à 23 reprises de 1967 à 1993.

"La route a été longue et dure pour trouver les capitaux nécessaires au lancement du championnat", déclare Alan Eve, directeur commercial d'AFRIX GP, pour Motorsport.com. "Nous avons désormais le bon investisseur en Izak Spies et sommes extrêmement solides. Nous sommes donc désormais en mesure de dire que nous ferons la première course à la fin de l'année."

"Nous commencerons probablement à Kyalami en décembre, mais le circuit urbain de Durban [qui a accueilli des courses d'A1GP de 2006 à 2008] souhaite organiser un événement et a toujours tout le matériel nécessaire pour tenir une course. Nous sommes en discussions avec le Botswana, par exemple, ils ont très envie de faire quelque chose avec nous pour l'avenir, et Le Cap aussi." La plupart des courses devraient avoir lieu sur des circuits urbains, selon Eve.

AFRIX évalue un concept de franchises nationales comme écuries, qui serait similaire à celui de l'A1GP précédemment, et souhaite impliquer des pilotes africains. Par conséquent, un programme de développement va être mis en place pour les jeunes talents de ce continent.

Article suivant
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries A1GP , Autres monoplaces
Auteur Benjamin Vinel