Peugeot s'éloigne du LMP1, l'ACO prend acte

partages
commentaires
Peugeot s'éloigne du LMP1, l'ACO prend acte
Par : Basile Davoine
5 oct. 2017 à 06:42

L'Automobile Club de l'Ouest a pris acte, mercredi soir, de la décision de Peugeot Sport d'intensifier sa présence en Rallycross… et ainsi de ne pas revenir en Endurance.

#9 Peugeot Sport Total Peugeot 908: Franck Montagny, Ricardo Zonta, Christian Klien, #1 Audi Sport North America Audi R10: Marco Werner, Frank Biela, Emanuele Pirro
Détails du logo de la Peugeot 2008 DKR16
Yannick Dalmas, Derek Warwick, Mark Blundell, Peugeot 905 Evo 1
#9 Team Peugeot Total Peugeot 908: Sébastien Bourdais, Simon Pagenaud, Pedro Lamy
Sébastien Loeb, Team Peugeot Hansen
Peugeot 905 1990
#3 Peugeot Sport Peugeot 905: Eric Helary, Christophe Bouchut, Geoff Brabham
#3 Peugeot Sport Peugeot 905: Eric Helary, Christophe Bouchut, Geoff Brabham

Suite au choix officialisé par Peugeot de s'investir davantage en Rallycross autour de Sébastien Loeb, l'ACO a choisi de réagir, comme pour souligner ce que Peugeot n'avait pas précisé au cours de son annonce : il n'y aura pas de retour en Endurance à court ou moyen terme.

Le constructeur français a participé aux discussions concernant les futures règles du LMP1, et un retour du Lion était envisagé tout autant que souhaité, dans une période où l'élite de l'Endurance a perdu Audi et Porsche, laissant pour le moment Toyota comme seule équipe d'usine en WEC. Le règlement 2020 du LMP1 pour lequel Peugeot a été impliqué dans le processus d'élaboration avait été présenté en juin, en marge des 24 Heures du Mans, avant finalement d'être abandonné le mois dernier suite aux annonces majeures concernant l'avenir de la discipline.

"L’Automobile Club de l’Ouest a appris la décision de Peugeot d’intensifier son programme dans une série, autre que l’endurance", a réagi l'organisateur des 24 Heures du Mans et du FIA WEC dans un communiqué officiel. "Nous ne pouvons que l’accepter et leur donner rendez-vous dans les années qui viennent pour leur prouver l’intérêt de notre discipline, le bien fondé du virage emprunté par l’Endurance, tant en matière de coûts que de technologie retenue, que d’autres constructeurs et d’autres équipes engagés à nos côtés, leur démontreront alors." 

L'ACO s'adapte au "cycle naturel"

Pour faire son retour en LMP1, Peugeot avait posé un certain nombre de conditions, parmi lesquelles une réduction notable des coûts. Le constructeur tricolore n'a visiblement pas été convaincu par l'abandon de la mouture initiale du règlement 2020, n'y trouvant pas son compte dans les budgets à allouer.

L'ACO et la FIA tentent pourtant de creuser leur sillon dans ce sens, alors que les deux entités planchent sur la rédaction du règlement LMP1 qui devrait entrer en vigueur lors de la saison 2020-2021.

"Nous poursuivons notre plan de marche, défini autour d’une catégorie reine accessible pour des budgets bien moindres que ceux des dernières années, devenus exponentiels, comme ce fut très souvent le cas dans le passé avec la présence de plusieurs constructeurs", souligne l'ACO. "Ce cycle naturel en Endurance, nous nous y adaptons et réagissons en conséquence. Plus que jamais, nous sommes constructifs, impliqués dans l’attractivité de l’endurance, dans un contexte global changeant."

Le FIA WEC a lancé il y a quelques jours un grand sondage mondial pour recueillir l'avis des fans. Vous pouvez y participer en cliquant ci-dessous. 

Article suivant
La BMW M8 GTE se dévoile officiellement

Article précédent

La BMW M8 GTE se dévoile officiellement

Article suivant

Judd propose un nouveau V10 pour le LMP1 dès 2018

Judd propose un nouveau V10 pour le LMP1 dès 2018
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Équipes Peugeot Sport
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités