Les réclamations de Ferrari contre la BoP rejetées

Les réclamations de Ferrari à l'encontre des changements effectués sur la Balance de Performance (BoP) en GTE Pro avant les manches de Bahreïn en WEC ont été rejetées.

Les réclamations de Ferrari contre la BoP rejetées

Les réclamations, déposées par l'équipe d'usine AF Corse, ont été rejetées par les commissaires sportifs lors de la deuxième des deux manches du WEC de Bahreïn, ce vendredi soir. AF a fait valoir que les deux décisions, des changements effectués par le Comité du WEC en dehors du cadre normal de la BoP, étaient "injustement déterminées".

L'équipe italienne a fourni des éléments à l'appui de sa demande, notamment un communiqué de presse du WEC de 2017 (l'année où la BoP automatique a été introduite), des échanges de courriels entre les constructeurs impliqués dans le GTE et les responsables des règles (la FIA et l'Automobile Club de l'Ouest), ainsi qu'un tableau non spécifié.

Les commissaires ont décrété qu'un communiqué de presse et des échanges d'e-mails ne constituent pas des règlements contraignants. Seul l'article 20 du Règlement Technique du WEC, qui régit le BoP, a été jugé juridiquement contraignant, ont-ils statué.

La décision indique : "Rien dans cette affaire ne permet aux commissaires de contrôler la légalité soit de l'article 20 du Règlement Technique du WEC qui est contraignant pour le concurrent comme pour les commissaires, soit de la légalité du Comité du WEC." Les commissaires ont également expliqué que le règlement dispose que "les modifications apportées par le Comité du WEC ne sont pas susceptibles de réclamation ou d'appel".

Ils ont également attiré l'attention sur un autre article du Règlement Sportif du WEC qui précise que "les décisions du comité du WEC sont prises en dernier ressort et ne peuvent donc pas faire l'objet d'un appel". Il a été rappelé à l'équipe AF Corse qu'elle avait le droit de faire appel de la décision des commissaires sportifs.

La décision a été prise lors d'une troisième audience de la réclamation par les commissaires après qu'il ait été demandé à AF Corse de soumettre à nouveau ses documents. Il lui a en effet été demandé de déposer des réclamations séparées pour chacune de ses inscriptions en GTE Pro, conformément aux exigences du Code Sportif International de la FIA.

Le premier changement de BoP pour la Ferrari 488 GTE Evo a réduit sa puissance de 25 ch, selon le constructeur, pour la course de six heures du week-end dernier à Bahreïn. Ce qui est en dehors des 10 kW ou 13,5 ch maximum autorisés entre les courses dans le cadre de la BoP automatique. La deuxième BoP publiée mercredi soir avant la finale du championnat ce week-end a modifié le rapport de suralimentation du turbo pour rendre à la voiture environ la moitié la puissance perdue.

Les Ferrari d'AF ont terminé à plus de 30 secondes des Porsche 911 RSR d'usine lors de l'avant-dernière manche du WEC, les 6H de Bahreïn, le week-end dernier, mais le pilote d'usine James Calado a pu se qualifier à moins de deux dixièmes de la Porsche de Kevin Estre, auteur de la pole pour les 8H de ce week-end.

Les 8 Heures de Bahreïn sont à suivre en direct sur Motorsport.tv ce samedi à partir de 12h00. 

Lire aussi :
partages
commentaires
Kobayashi rapproche la Toyota #7 du titre avec la pole position
Article précédent

Kobayashi rapproche la Toyota #7 du titre avec la pole position

Article suivant

8H Bahreïn : la Toyota #7 titrée, finish polémique en GTE Pro

8H Bahreïn : la Toyota #7 titrée, finish polémique en GTE Pro
Charger les commentaires