ES5 à 7 - Tänak évite les embûches et prend la tête

partages
ES5 à 7 - Tänak évite les embûches et prend la tête
Par : Michaël Duforest
19 mai 2017 à 18:28

L'Estonien de M-Sport est sorti en tête de la boucle de l'après-midi sur le Rallye du Portugal, une boucle qui aura sonné le glas des chances de victoire de Meeke, Paddon et Latvala.

Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Dani Sordo, Marc Marti, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Ott Tänak, Martin Järveoja, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Mads Ostberg, Ola Floene, Ford Fiesta WRC
Pontus Tidemand, Jonas Andersson, Skoda Fabia R5
Sébastien Ogier, M-Sport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Juho Hänninen, Kaj Lindström, Toyota Yaris WRC, Toyota Racing
Craig Breen, Scott Martin, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team

La seconde boucle a débuté avec Latvala en tête devant Meeke et Tänak, et le top 2 se retrouvait inversé après le deuxième passage dans Viana Do Castelo, le Britannique s'emparant des commandes avec deux dixièmes d'avance !

Le top 3 étant particulièrement serré, Tänak a carrément pris la tête du rallye après la sixième spéciale, le deuxième passage dans Caminha. Avec un petit dixième d'avance seulement sur Latvala, la messe était loin d'être dite, mais les choses se compliquaient déjà pour Kris Meeke, éjecté du podium, après avoir eu un peu de mal à gérer ses pneus.

C'est alors Hayden Paddon et sa Hyundai qui prenaient la dernière marche du podium avant la septième spéciale, Ponte De Lima. Un parcours que le Britannique de chez Citroën allait juger comme étant "cruel pour les pneus"...

Et cette spéciale allait effectivement être cruelle... Pour trois pilotes ! Jari-Matti Latvala tout d'abord, arrêté pendant plus d'une minute, la faute à une sortie au freinage. Cela plaçait alors Hayden Paddon à un jet de pierre de la deuxième place... avant que la Hyundai ne soit de nouveau victime de problèmes électroniques ! Après avoir passé près de 11 minutes en bord de spéciale, le moteur repartait enfin et la i20 ralliait l'arrivée.

C'est alors qu'au même instant, Kris Meeke était également immobilisé, avec une crevaison ! Après être reparti quelques minutes, le Britannique devait de nouveau s'arrêter, cette fois-ci définitivement, avec une suspension arrière gauche cassée.

Au final, après une boucle beaucoup plus cassante que celle de la matinée, c'est Ott Tänak qui mène la danse, devant Dani Sordo et Sébastien Ogier ! Le Français souhaitait avoir le plus de voitures possible devant lui demain, ses prières n'ont pas été exaucées... Craig Breen et Elfyn Evans complètent le top 5, devant Thierry Neuville, qui a perdu du temps en étant bloqué derrière Latvala.

Tout bénéfice pour les concurrents du WRC2, puisque Andreas Mikkelsen grimpe à la neuvième place du classement général, lui qui a pour le moment signé tous les scratches du rallye. Il possède près d'une minute d'avance sur Suninen, et 1'03" sur Tidemand.

Cette journée de vendredi se termine par deux passages dans la Street Stage de Braga.

P.

Pilote

Copilote

VoitureCat.

Écart &

Intervalle

1

Ott Tänak

Raigo Molder

Ford M-Sport
RC1 1h33"41"4
2

 Dani Sordo

 Marc Marti

Hyundai
RC1

3"6

3"6

3

 Sébastien Ogier

 Julien Ingrassia

Ford M-Sport
RC1

6"2

2"6

4

 Craig Breen

 Scott Martin

Citroën
RC1

10"8

4"6

5

 Elfyn Evans

 Daniel Barritt

Ford M-Sport
RC1

18"1

7"3

6

 Thierry Neuville

 Nicolas Gilsoul

Hyundai
RC1

23"4

5"3

7

Juho Hänninen

Kaj Lindstrom

Toyota
RC1

49"8

26"4

8

Esapekka Lappi

Janne Ferm

Toyota
RC1

1'05"6

15"8

9

Andreas Mikkelsen

Anders Jæger

Skoda

RC2

3'16"15

2'10"9

10

 Mads Østberg

 Ola Fløene

Ford

RC1

3'49"6

33"1

 

Prochain article WRC
ES8 et 9 - Tänak termine la journée en tête

Previous article

ES8 et 9 - Tänak termine la journée en tête

Next article

ES2 à 4 - Latvala prend les commandes, Lefebvre part en tonneau

ES2 à 4 - Latvala prend les commandes, Lefebvre part en tonneau

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye du Portugal
Auteur Michaël Duforest
Type d'article Résumé de spéciale