Rallye de Monza : à quoi les pilotes doivent-ils s'attendre ?

Un parcours inédit attend les pilotes au Rallye de Monza, dernière manche de la saison 2020 du WRC, avec une seule journée hors du circuit, dans les contreforts des Alpes italiennes.

Rallye de Monza : à quoi les pilotes doivent-ils s'attendre ?

C'est dans un cadre atypique que la saison 2020 du WRC va se conclure. Le Rallye de Monza, ajouté au calendrier au dernier moment pour pallier à l'annulation de nombreuses épreuves en raison de la pandémie de coronavirus, se disputera du 3 au 6 décembre en grande partie sur le circuit lombard, théâtre du Grand Prix d'Italie de Formule 1 depuis 1950.

Cette épreuve clôt habituellement la saison du championnat italien sous la forme d'un grand spectacle, à tel point qu'elle a pris le nom de Monza Rally Show à partir de 2003. Sébastien LoebDani Sordo et Robert Kubica ont inscrit leur nom au palmarès, mais ce rendez-vous attire souvent des pilotes venus d'autres catégories, à l'image de Valentino Rossi, habitué de l'épreuve et à la tête de sept succès. Cette année, Franco Morbidelli, son futur équipier en MotoGP, sera au départ.

Pour les besoins du WRC, le programme a été revu afin d'inclure une journée hors du circuit, et le nom de la compétition a été modifié, pour redevenir simplement le Rallye de Monza. Elle restera toutefois à part puisqu'avec 241,14 km de secteurs chronométrés, il s'agira du parcours le plus court de l'histoire du Championnat du monde.

Lire aussi :

L'édition 2020 débutera le jeudi après-midi, avec une super spéciale dans le parc autour du circuit, nommée Monza Legacy et longue de 4,33 km. Le lendemain, les pilotes auront un total de 69,61 km chronométrés, toujours sur le circuit de Monza. Ils feront deux passages dans Junior, deux autres dans la spéciale de Roggia, avant de disputer dans la soirée Grand Prix, un secteur chronométré de 10,31 km empruntant la Parabolique, les deux Lesmo et Rettifilo, et comportant aussi une portion sur terre.

Le samedi, le plateau quittera le circuit pour l'étape la plus longue du rallye, 126,95 km de spéciales plus conventionnelles près du lac de Côme. Deux boucles seront au programme, reprenant à chaque fois les trois mêmes spéciales. Selvino offrira plusieurs changements d'élévation et différents types d'asphalte, Gerosa proposera un parcours plus rythmé et plus court, avant Costa Valle Imagna, probablement la spéciale la plus difficile de tout le rallye. La première portion, lente, précèdera des routes rapides, une partie plus technique, une longue ligne droite et enfin une spectaculaire descente. En fin d'après-midi, les pilotes retrouveront la piste de Monza pour rouler une nouvelle fois dans Grand Prix.

La journée du dimanche sera disputée intégralement dans l'enceinte du circuit, avec 40,25 km au programme, d'abord avec un troisième passage dans Grand Prix, suivi de deux runs dans Serraglio, qui concluront le rallye. Les cinq points de la Power Stage, peut-être déterminants dans l'attribution du titre, seront à glaner dans le tout dernier secteur chronométré.

partages
commentaires
Quand Diego Maradona rencontrait des légendes des sports mécaniques

Article précédent

Quand Diego Maradona rencontrait des légendes des sports mécaniques

Article suivant

Volkswagen cesse définitivement toute forme de sport automobile

Volkswagen cesse définitivement toute forme de sport automobile
Charger les commentaires