Shakedown - Neuville affole déjà les compteurs

À plus de 134,53 km/h de moyenne, Thierry Neuville a signé le meilleur temps sur le Shakedown du Rallye d'Ypres-Belgique pour huit dixièmes face à son coéquipier Ott Tänak.

Shakedown - Neuville affole déjà les compteurs

La huitième manche du Championnat du monde des Rallyes débute ce vendredi en Belgique, avec les 9,81 km du Shakedown de Langemark, tracé à une dizaine de kilomètres au nord d'Ypres. Pour sa première apparition en WRC, Ypres bouscule les habitudes en proposant une spéciale empruntée à maintes reprises lors des dernières éditions du rallye.

Premier passage

À 8h01, Sébastien Ogier ouvre les débats en tant que leader du championnat. Après 4'32"8 d'efforts, le Français signe la première référence à plus de 129,45 km/h de moyenne. Deux minutes plus tard, Elfyn Evans l'imite avec exactement le même chrono. Dans la foulée des Yaris WRC, Thierry Neuville tient son rang. Annoncé comme le favori, le Belge améliore la meilleure marque de 0"9.

En difficulté en Croatie pour sa première véritable apparition sur l'asphalte au volant de la i20 Coupe WRC, Ott Tänak est dans le bon tempo ce matin, à la différence de Craig Breen, pourtant expérimenté à Ypres. Si l'Estonien se hisse au deuxième rang provisoire à 0"6, le vainqueur en titre de l'épreuve ferme le peloton des WRC à plus de 15" de ses coéquipiers.

Deuxième passage

Alors que la majorité des pilotes WRC sont au parc d'assistance situé à une poignée de kilomètres de l'arrivée, Neuville ne perd pas de temps et enchaîne directement. Au terme des 9,81 km, il fait parler son expérience des routes flamandes pour abaisser son temps de 4"5, le tout à une vitesse moyenne ahurissante de 132,07 km/h.

Suite à la convalescence de son copilote Daniel Barritt, Takamoto Katsuta roule en Belgique avec le Britannique Keaton Williams. En manque de repères, le binôme inédit commence à trouver ses marques, à bonne distance du haut du classement (+7"9). Extrêmement prudent en Estonie afin de rallier l'arrivée sans encombre, Pierre-Louis Loubet semble nettement plus à l'aise sur les routes belges. Après un discret huitième temps au premier passage, le Corse améliore son temps de 9" et se replace dans le top 5 provisoire.

De retour après un bref passage par l'assistance, les pilotes du Toyota Gazoo Racing haussent le rythme. Sur la lancée de sa victoire acquise en Estonie, Kalle Rovanperä est dans le bon wagon, une nouvelle fois, et talonne Neuville à 0"4. Repoussés respectivement à 1"4 et 2"6 de la i20 Coupe WRC #11, Ogier et Evans réduisent l'écart.

Quelques instants plus tard, Tänak est en forme olympique ce matin. Le Champion du monde 2019 met tout le monde d'accord en claquant la nouvelle référence en 4'25"1. À plus de 133,21 km/h de moyenne, il s'échappe en tête avec désormais plus de 2"3 d'avance.

La matinée contrastée se poursuit du côté de Hyundai Motorsport. Tandis que Tänak et Neuville caracolent en tête, Breen ferme toujours la marche et perd même près de 30" par rapport à son premier passage. La i20 Coupe WRC de l'Irlandais rencontre des problèmes mécaniques.

Troisième passage

Décidément, Tänak ne semble pas rassasié ce matin. Après avoir sensiblement amélioré son chrono lors du deuxième passage, il trouve les ressources pour faire encore mieux en abaissant sa marque à 4'23"3. Déjà en tête, il se retrouve désormais esseulé avec plus de 4" de marge sur son plus proche adversaire.

À domicile, Neuville veut marquer son territoire d'entrée de jeu. Sur des routes qui n'évoluent pas au fil des passages, le Belge en profite pour remettre les pendules à l'heure en délogeant son coéquipier du haut du classement pour 0"8. Toujours relégué à plus de 2" du meilleur temps, Ogier peine à suivre le rythme imposé aux avant-postes, même s'il occupe la dernière marche du podium. Dans le camp tricolore, Loubet prend finalement le dessus sur Fourmaux pour la sixième place, la i20 devançant la Fiesta pour 0"2.

Rien n'y fait pour Breen. Malgré un passage par le motorhome Hyundai, sa monture donne toujours autant de signes de faiblesse avec un nouveau temps catastrophique à près d'une minute des hommes de tête.

Quatrième passage

À quelques kilomètres de chez lui, Adrien Fourmaux enchaine un quatrième passage pour emmagasiner de l'expérience sur ces routes au volant de la Ford Fiesta WRC. Pas d'amélioration pour le pilote originaire de la région lilloise qui reste au septième rang.

Lire aussi :

Après cette dernière séance d'essais groupés, le rallye débutera réellement ce vendredi à partir de 13h36 dans la spéciale de Reninge-Vleteren et ses 15,00 km. L'évolution du rallye sera à suivre en intégralité sur Motorsport.com tout au long du week-end.

Belgium Rallye d'Ypres-Belgique / Shakedown

partages
commentaires
Ogier aborde Ypres "sans un besoin absolu" de s'imposer

Article précédent

Ogier aborde Ypres "sans un besoin absolu" de s'imposer

Article suivant

Favori à Ypres, Hyundai "préfère jouer l'outsider"

Favori à Ypres, Hyundai "préfère jouer l'outsider"
Charger les commentaires