Ott Tänak dans les clous à l'Arctic Rally

Ott Tänak (Hyundai) a remporté une victoire indiscutable en Finlande ce week-end. Contraint à l'abandon au Monte-Carlo en janvier dernier, le Champion du monde a parfaitement réagi pour se replacer au classement mondial.

Cinq semaines après leur abandon fâcheux dans les Alpes françaises, Ott Tänak et son copilote Martin Järveoja ont montré un tout autre visage pour s'imposer sur l'Arctic Rally Finland. Leader de bout en bout ce week-end, l'équipage estonien n'a finalement jamais été inquiété pour décrocher sa 14e victoire en WRC. Passée à côté de son sujet à Monaco, l'équipe Hyundai Motorsport a maté sa rivale Toyota Gazoo Racing dans son jardin en plaçant ses trois i20 Coupe WRC dans le top 4.

Donné favori avant le départ, Kalle Rovanperä a été le seul pilote en mesure de troubler les Hyundai. Sans une erreur dès les premiers kilomètres, le Finlandais aurait même surement pu inquiéter plus sérieusement Tänak. Son bilan reste excellent avec son meilleur résultat en Championnat du monde, la victoire dans la Power Stage et la tête du classement mondial, le tout à seulement 20 ans ! À 2"3 de la Yaris WRC, Thierry Neuville a confirmé son excellent début de saison avec un second podium consécutif.

Lire aussi:

Mission accomplie pour Oliver Solberg ! Le Suédois a impressionné pour sa première apparition en catégorie reine. Au volant de la i20 Coupe WRC du team 2C Compétition, il a signé plusieurs temps remarquables (dont un troisième dans l'ES3) pour décrocher la septième place finale. À 19 ans seulement, sa performance et son style ont marqué les esprits malgré une dernière figure incontrôlée en vue de la ligne d'arrivée.

Oliver Solberg, Sebastian Marshall, Hyundai 2C Competition Hyundai I20 Coupé WRC

Après un Monte-Carlo catastrophique, Teemu Suninen n'a pas commis d'erreur cette fois. Et c'est surement là le seul enseignement d'un week-end où il était pourtant attendu. Son coéquipier Gus Greensmith n'a pas brillé non plus. Incapable de suivre le rythme, le Britannique a eu cependant la satisfaction de rentrer dans le top 10 pour la seconde fois de l'année, une maigre consolation pour M-Sport.

Le nombre 13 n'a pas porté chance à Sébastien Ogier en Finlande. Lui qui fêtait ce dimanche l'anniversaire de sa toute première apparition en Championnat du monde (en 2008 au Mexique), n'a pas pu rivaliser. Ralenti par sa position d'ouvreur le premier jour, le septuple Champion du monde est parti à la faute en fin de deuxième étape. Dans la Power Stage devenue finalement son seul objectif, un dernier coup de reins lui a quand même permis de ramener un point de ce "week-end à oublier". Côté français, Pierre-Louis Loubet a également souffert en Laponie, son tête-à-queue dans le tout dernier virage étant un parfait résumé de ces mésaventures.

En WRC2, le duel attendu entre les anciens pilotes officiels a tourné court. Intouchable au Monte-Carlo, Andreas Mikkelsen est tombé sur un roc en Finlande. À domicile, Esapekka Lappi n'a laissé aucun espoir à son rival en empilant huit meilleurs temps sur dix possibles. Avant de prétendre à un retour dans la catégorie reine, le Finlandais a déjà exprimé sa volonté de revenir au plus vite se frotter aux meilleurs pilotes de la classe RC2.

Scratchs de la dernière étape

ES9 : United Kingdom E.Evans

ES10 : Finland K.Rovanperä

Power Stage

1.  K. Rovanperä (5 pts)
2.
 C. Breen (4 pts)
3.
 T. Neuville (3 pts)
4.
 O. Tänak (2 pts)
5.
 S. Ogier (1 pt)

Finland Arctic Rally Finland - Classement Final

Le classement complet sera disponible ici.

partages
commentaires

Related video

ES9 - Rovanperä garde l'avantage face à Neuville, Tänak y est presque

Article précédent

ES9 - Rovanperä garde l'avantage face à Neuville, Tänak y est presque

Article suivant

Championnats - Rovanperä jeune premier, Hyundai réagit

Championnats - Rovanperä jeune premier, Hyundai réagit
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Arctic Rally Finland
Catégorie Étape 3
Auteur Arnaud Guygrand