Ole Christian Veiby suspendu six mois !

La FIA a lourdement sanctionné le pilote de WRC2 Ole Christian Veiby, et dans une moindre mesure son copilote Jonas Andersson, pour non-respect du protocole COVID lors du Rallye du Portugal. Inscrit dans la même catégorie, un copilote estonien a également été rattrapé par la patrouille.

Ole Christian Veiby suspendu six mois !

L'information était passée à la trappe lors de ce week-end au Portugal, elle a finalement fait grand bruit quelques minutes avant le départ de la Power Stage dimanche après-midi.

Ce jeudi, Ole Christian Veiby et son copilote Jonas Andersson ont dû se résoudre à déclarer forfait avant le départ de la quatrième manche du Championnat du monde des Rallyes. Quelques heures après avoir participé au Shakedown, où il avait d'ailleurs signé le cinquième temps en WRC2 avec la Hyundai i20 R5 officielle, le pilote norvégien a été déclaré positif au COVID-19 à trois reprises après notamment un test antigénique et un test PCR.

Après un "contact tracing", il s'est finalement avéré que seul son copilote était considéré comme cas contact. Dès lors, Veiby a été placé à l'isolement dans sa chambre d'hôtel pour dix jours, tout comme Andersson, contraint à une quarantaine (de 14 jours) malgré un test négatif.

Lire aussi :

La FIA a alors constaté que le pilote de 24 ans n'avait pas déclaré, auprès du délégué COVID-19, avoir été en contact avec une personne positive la semaine avant le Rallye du Portugal. L'Autorité de Santé Publique portugaise a ensuite observé que les deux hommes, pourtant en quarantaine, ont délibérément enfreint les règles des autorités locales en quittant le Portugal pour rejoindre l'Espagne en voiture le jeudi 20 mai.

Suite au non respect de l'Appendice S et de nombreux articles du Code Sportif International 2021 de la FIA, ainsi que du protocole COVID-19 mis en place pour le Rallye du Portugal, l'instance fédérale a lourdement sanctionné l'équipage scandinave.

Dans un premier temps, Veiby a été suspendu six mois, soit jusqu'au lundi 22 novembre, de tout évènement en Championnat du monde des Rallyes pour ses deux infractions. Pour non-respect de sa quarantaine, Andersson a quant à lui écopé de trois mois de suspension, soit jusqu'au dimanche 22 août, malgré un test négatif.

Pour sa défense, le Norvégien s'est exprimé sur compte Instagram. "C'est avec un grand choc que j'ai reçu la décision des commissaires concernant mon contrôle positif au COVID-19 au Portugal. Je comprends qu'il s'agit d'une situation grave, mais j'ai agi selon les informations données et en toute bonne foi."

"J'ai été testé négatif trois fois sur une période de cinq jours avant le test positif. Je n'ai jamais caché le fait que j'ai passé du temps avec une personne pendant le rallye Targa Florio, qui a ensuite été testée positive. Lorsque le résultat de mon test positif est revenu, je me suis immédiatement isolé à l'hôtel", a-t-il expliqué. "De retour à l'hôtel, nous avons reçu un appel téléphonique d'un représentant de l'équipe Covid de l'organisation, nous expliquant que nous pouvions terminer l'isolement à la maison, si nous prenions la voiture. C'est pourquoi je suis parti pour notre maison familiale en Espagne, seul dans une voiture, pour éviter tout contact avec d'autres personnes."

"Je ne peux que m'excuser pour cette situation et je suis vraiment désolé pour l'équipe. J'espère sincèrement n'avoir exposé personne d'autre au virus."

Présent lors du verdict des commissaires, Andrea Adamo a pris acte de cette décision. "Nous savons ce qui est arrivé à Ole Christian [Veiby]. Nous avons été surpris de le voir contrôlé positif le jeudi après les reconnaissances, et nous l'avons immédiatement retiré du rallye", a expliqué l'Italien. "Bien que nous soyons heureux de voir qu'il se porte bien, nous savons maintenant qu'il a enfreint le règlement COVID-19. Nous respectons et soutenons pleinement les décisions et les réprimandes formulées par les commissaires dans cette affaire, car nous prenons ces protocoles très au sérieux. Nous communiquerons sur notre composition de l'équipe de WRC 2 en temps voulu."

Sans appel de sa part ou de son équipe Hyundai Motorsport en vue d'une éventuelle révision de cette suspension, la saison 2021 du Norvégien en Championnat du monde devrait être terminée puisque la dernière manche de la saison au Japon s'achève le dimanche 14 novembre, soit huit jours avant la fin de sa sanction.

En marge de cette affaire, la FIA a aussi fait savoir qu'une suspension de six mois avait été infligée à Volodymyr Korsia, le copilote de Georg Linnamäe inscrit en WRC2 au volant d'une Volkswagen Polo R5 du team ALM Motorsport. Pour se démarquer de ses camarades scandinaves, l'Estonien a quant à lui dissimulé le résultat positif d'un test PCR obtenu un jour avant d'entrer la zone sanitaire de haute densité (bulle sanitaire du parc d'assistance) du Rallye du Portugal.

partages
commentaires
Championnat - Evans recolle, Toyota décolle
Article précédent

Championnat - Evans recolle, Toyota décolle

Article suivant

Malgré la victoire de Toyota, Hyundai était 'mieux préparé'

Malgré la victoire de Toyota, Hyundai était 'mieux préparé'
Charger les commentaires