WRC - Kubica va changer d'approche pour voir enfin l'arrivée

Quatre abandons en quatre épreuves, et plus encore de sorties de route

Quatre abandons en quatre épreuves, et plus encore de sorties de route. C’est le maigre bilan de Robert Kubica en WRC cette saison, après une première journée tonitruante sur le Rallye de Monte-Carlo qui avait pourtant impressionné en janvier. Depuis, le pilote polonais s’est trop souvent laissé emporter par sa fougue, partant à la faute et ne parvenant pas à rejoindre l’arrivée.

Conscient de ses difficultés, Kubica n’hésite pas à se remettre en question et c’est avec une nouvelle approche qu’il s’élancera sur les routes du Rallye d’Argentine le week-end prochain.

« Je vais essayer de changer mon approche, pour en revenir à la manière dont j’ai abordé les événements lorsque j’ai commencé ma carrière en WRC », explique-t-il. « Pour piloter sur les graviers, je dois me concentrer davantage pour atteindre l’arrivée plutôt que piloter aussi vite que possible. Il y a trop de variables et de surprises qui peuvent souvent rattraper les pilotes inexpérimentés. C’est pourquoi je pense que revenir quelque peu en arrière ne me fera pas de mal. »

Sans se chercher d’excuses, Kubica trouve aussi des explications rationnelles comme le fait de n’avoir aucune expérience des spéciales qu’il dispute et qu’il découvre donc à bord d’une puissante Ford Fiesta.

« La plupart des pilotes qui expérimentent ces spéciales pour la première fois le font dans des voitures moins puissantes. Je pilote l’une des meilleures voitures du championnat aux côtés des meilleurs pilotes du monde, dans des conditions que je n’ai jamais expérimentées auparavant. C’est le plus haut niveau, je dois m’en souvenir. »

A aucun moment, l’ancien pilote de F1 n’évoque l’incidence que peuvent avoir les séquelles de son grave accident de 2011 au niveau de son bras et de sa main droite. Ce sur quoi il insiste, c’est la nécessité d’acquérir de l’expérience au plus haut niveau avec les désagréments que cela engendre.

« Les choses qui arrivent en ce moment ne sont pas une expérience agréable, mais en même temps elles ne sont pas inhabituelles. Je pense que ma victoire dans la catégorie WRC2 l’année dernière avec si peu d’expérience était davantage inattendue. Quand j’ai pris la décision de faire du rallye, je savais où je mettais les pieds et je ne peux pas laisser ces derniers mois avoir raison de mes objectifs et de mes ambitions. »

Alors pour parvenir à faire un pas énorme dans la bonne direction, la conclusion reste la même : « Nous voulons atteindre l’arrivée. »

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WRC
Pilotes Robert Kubica
Type d'article Actualités