WTCC - Loeb doit progresser pour dépasser en piste

Pour sa première saison en WTCC, Sébastien Loeb a accroché une prometteuse troisième place au championnat

Pour sa première saison en WTCC, Sébastien Loeb a accroché une prometteuse troisième place au championnat. L'intégration de l'Alsacien a été facilitée par les performances de la Citroën C-Elysée, mais il a fait face à une concurrence de haut niveau en interne avec le nouveau Champion du Monde José-Maria Lopez et l'expérimenté Yvan Muller.

Vainqueur dès le premier meeting au Maroc, Loeb a empoché une seconde victoire sous les trombes d'eau slovaques en milieu de saison. Mais dans l'ensemble, il a peu à peu concédé du terrain sur ses coéquipiers et adversaires lorsque la course en peloton faisait rage. Alors que son patron chez Citroën, Yves Matton, assure qu'il sera un candidat au titre en 2015, Loeb est conscient de l'approche qu'il doit travailler. La science de la course ne s'apprend pas du jour au lendemain.

"Si l'on regarde les résultats de cette saison, c'est à chaque fois dans la Course 2 que j'ai perdu beaucoup de points car je n'ai pas dépassé suffisamment de voitures comme Yvan, et plus particulièrement Pechito [Lopez], qui dépasse beaucoup", constate Loeb dans les colonnes d'Autosport. "Mon inexpérience en course est sans aucun doute assez importante. Yvan court depuis qu'il a 10 ans. Je connais les points sur lesquels je dois travailler, mais c'est l'une des choses les plus compliquées pour moi. Dépasser au bon moment et protéger ma place au bon moment, rouler dans le trafic, c'est un domaine que je dois améliorer."

L'autre point sur lequel Loeb estime devoir travailler fort concerne les réglages de sa voiture. Un art plus pointu sur circuit qu'en WRC selon son propre aveu.

"C'est bien plus important en WTCC d'adapter le setup de la voiture sur tous les circuits", précise-t-il. "En rallye, vous avez besoin d'un bon setup, mais si vous en avez un qui est approximativement bon vous pouvez réussir à faire des temps. J'ai connu beaucoup de rallyes où je partais dans la première étape avec un setup et ensuite je ne touchais plus à rien jusqu'à la fin, simplement car le feeling était bon, et je ne me souciais plus vraiment des réglages."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WTCC
Pilotes Sébastien Loeb , Yvan Muller , José María López , Yves Matton
Type d'article Actualités