WTCC - Muller : "J'ai perdu le titre lors de la première manche"

Alors qu’il s’attend à céder son titre mondial à son équipier José-Maria Lopez (Citroën), et ce peut-être dès le week-end prochain à Suzuka, Yvan Muller reconnaît que son abandon sur accrochage dès la première étape du calendrier, en avril à...

Alors qu’il s’attend à céder son titre mondial à son équipier José-Maria Lopez (Citroën), et ce peut-être dès le week-end prochain à Suzuka, Yvan Muller reconnaît que son abandon sur accrochage dès la première étape du calendrier, en avril à Marrakech, a considérablement plombé sa saison dès le départ.

Champion du Monde en titre, sacré à quatre reprises, Yvan Muller faisait figure de grandissime favori à sa propre succession, d’autant qu’il rejoignait cette saison la puissante armada Citroën, aux côtés de deux équipiers rapides mais moins expérimentés, José-Maria Lopez et le débutant Sébastien Loeb.

Alors que Lopez remportait la toute première course de la saison lors de la Course 1 à Marrakech, Muller était en passe de répliquer dans la seconde manche avant un brutal coup d’arrêt. Pris dans le carambolage du premier tour initié par l’accrochage entre Mehdi Bennani (Honda) et Tom Coronel (Chevrolet), le quadruple Champion du Monde devait mettre pied à terre, pendant que Loeb et Lopez signaient le doublé pour la marque aux Chevrons.

Il y a deux semaines, Muller perdait encore gros lorsqu’il était percuté par Sébastien Loeb lors de la Course 2, un choc qui le contraignait à l’abandon, alors que Loeb pouvait poursuivre et que Lopez signait un nouveau podium après s’être imposé dans la première manche. Un nouveau week-end difficile, qui scelle quasiment définitivement le sort d'Yvan Muller, et qui rapproche encore un peu plus José-Maria Lopez du titre mondial.

"Les gens me disent que j’ai perdu le titre à Shanghai, explique Muller à ToileF1. En réalité, je l’ai déjà perdu à Marrakech ! Alors que j’aurais pu marquer de gros points et possiblement prendre la tête du championnat, je suis reparti du Maroc avec un score vierge dans la seconde manche alors que mes équipiers signaient le doublé. Dès lors, j’ai couru après le score tout au long de la saison, pas aidé de surcroît par un certain manque de réussite puisque j’ai encore enregistré trois scores vierges, ce qui est considérable sur une saison quand on joue le titre. Avec notamment deux accrochages avec mes équipiers (avec Lopez à Salzbourg et avec Loeb à Shanghai), ce qui est frustrant mais plutôt logique puisque c’est le plus souvent avec eux que je me bats en course…"

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WTCC
Pilotes Tom Coronel , Sébastien Loeb , Yvan Muller , José María López , Mehdi Bennani
Type d'article Actualités