Le CTCC démarre sa saison au Canadian Tire Motorsport Park

Ce fut un week-end de premières pour le CTCC présenté par Continental Tire qui débutait sa saison 10e anniversaire avec un premier programme double à Canadian Tire Motorsport Park lors du Victoria Day Speedfest.

Le CTCC démarre sa saison au Canadian Tire Motorsport Park
Philippe Gélinas
Damon Sharpe
Tom Kwok
Michel Sallenbach
Jonathan Young
Eric Hochgeschurz
Karl Wittmer
Green flag

Vingt-neuf voitures étaient inscrites pour l'ouverture de la saison incluant des vétérans tels que Scott Nicol, Gary Kwok et Marlin Langeveldt établissant les temps les plus rapides des séances de qualification du samedi matin.

La première manche du calendrier 2016 a démarré samedi en fin d'après-midi avec Kwok, à bord de sa Mitsubishi Evo M&S Racing No.66, démarrant devant Scott Nicol, pilote de la Honda No. 41 de la classe Super Touring et l'ancien champion de classe Touring Damon Sharpe (Hyundai Genesis No. 84) se glissant en troisième place après une position de départ en quatrième rangée.

Malheureusement, Sharpe endommageait ses pneus au cinquième tour après un freinage agressif après lequel ont suivi des problèmes qui ont affecté ses vitesses de passage en courbes.

Mathieu Audette, qui selon Nicol “était plus que déterminé”, s’est vu bénéficier des problèmes de Sharpe et recueillir la troisième place (deuxième place en classe Super Touring).

J’aurais pu rester avec Gary, mais à la façon dont Mathieu arrivait, je devais regarder les deux côtés de ma voiture pour voir où tout le monde était”, a déclaré Nicol. “Je ne crois pas que j’aurais été en mesure d’aller chercher Gary et prendre la victoire (en tête de peloton), mais je suis heureux d’avoir tenu assez longtemps pour prendre la victoire dans ma classe.”

Pour Kwok, il a reconnu qu'il était dans une position confortable ; suffisamment en sécurité pour maintenir son statut de meneur de la première course en classe Grand Touring.

J’avais plus de puissance que Scott, donc je ne devais que courir contre moi-même. Je savais que si je devais, j’aurais pu aller plus vite.”

Sans doute, l'homme le plus solitaire sur la piste, Michel Sallenbach s’est vu couronner vainqueur de la classe Touring. Partant de la 19e place, soit de la deuxième en classe, Sallenbach a pu contourner Langeveldt pour se glisser en tête de la classe Touring dès le deuxième tour. Ensuite n’ayant qu’à gérer l'écart et l'espace autour de sa MINI Coupé No. 46, il a finalement réclamé la victoire par 0,940” sur son coéquipier d’Équipe Octane Andre Kisel et Jon Young de M&S Racing.

Je ne l'ai pas eu facile”, a admis Sallenbach. “Je savais à quelle vitesse Andre allait, donc j’ai dû pousser jusqu’au drapeau à damier. Nous avons eu des problèmes avec cette voiture l'année dernière, mais nous avons travaillé tout l'hiver et maintenant nous avons atteint les objectifs que nous nous étions fixés. La confiance est de retour.”

Malheureusement, la course de 40 minutes s’est terminée dans des conditions de drapeau jaune afin que les équipes de sécurité de la piste s’affairent à récupérer la Honda de Christian Raymond prise dans le muret de pneus du virage 5, un accident résultant d'une défaillance des freins.

Course 2

Avec Gary Kwok contraint de manquer la course de dimanche en raison d'engagements familiaux, ceci a permis d’ouvrir la poursuite de la classe Grand Touring, un défi qui a été relevé par le récipiendaire de la deuxième place de la première course, soit Bob Attrell.

Héritant de la tête de du peloton dès le second tour lorsque Philippe Gelinas (Hyundai No. 34) a percuté le mur du virage 5, Attrell maintenu un prudent, mais très rapide rythme de course pour mener à l'avant du groupe pendant toute la course et obtenir la première victoire de classe Grand Touring pour la marque Genesis.

Ceci est le genre d'événement que l’on souhaite”, a déclaré Attrell. “Nous avons dû travailler sur cette voiture lors de notre journée de tests vendredi, et nous avons retravaillé dessus après la course de samedi. Notre équipe Hyundai Canada nous a beaucoup aidé et nous a donné les outils qu’il nous faut pour nous maintenir à l'avant.”

Le coéquipier d’Attrell, Damon Sharpe (No 84), a obtenu la seconde place, suivi du pilote de Saint John NL Scott Giannou marquant son premier podium en CTCC avec une troisième place.

Au drapeau à damiers, à peine 1”946 derrière la voiture de gagnante de Attrell, était le vainqueur de la classe Super Touring, Eric Hochgeschurz au volant de sa BMW 330i No. 11.

Je l'ai finalement, ma première victoire”, a proclamé Hochgeschurz. “J'ai attendu longtemps pour obtenir une victoire en CTCC !” Il a ensuite ajouté : “Le plus drôle c’est que je pense avoir fait seulement deux dépassements. Tout s’est passé en fonction de l'attrition des gars devant moi. Mais je vous le dis, une fois que j’ai obtenu la tête, la course ne pouvait pas finir assez vite pour moi.”

Un autre bénéficiaire du nombre d’abandons fut Jon Young, pilotant la Civic No. 8 de M&S Racing, survivant à la fois Michel Sallenbach, qui a dû se retirer suite à des problèmes de moteur, et Marlin Langeveldt, qui a été victime de problèmes de transmission dans sa Mazda RX 8 No 7.

C’est incroyable, c’est ma première victoire en classe Touring”, a déclaré Young. “Mais ce fut une course difficile pour moi. Je n’ai pas tout à fait le rythme de Michel et Marlin, j'ai tourné des tours réguliers et laissé la course venir à moi.”

CTCC

 

 

partages
commentaires
Le CTCC démarre sa 10e saison

Article précédent

Le CTCC démarre sa 10e saison

Article suivant

SPC – De nouveaux vainqueurs et de nouveaux meneurs au championnat

SPC – De nouveaux vainqueurs et de nouveaux meneurs au championnat
Charger les commentaires