Renault Classic Cup : le calcul tombe juste pour Krebs et Wolf

L’un des deux Bernois a fêté sa quatrième victoire en côte au Gurnigel, l’autre s’est assuré le titre du Renault Classic Cup avant la dernière course. Maintenant, le champion 2017 peut se tourner vers quelque chose de nouveau…

Philipp Krebs réalise ce qu’il prédit: Comme l’année passée et comme prévu de nouveau, le Bernois de 55 ans a remporté sa course domicile. Déjà victorieux à Reitnau, Anzère et Oberhallau, Krebs a bien maîtrisé sa Clio II moins performante, mais moins lourde qu’une Clio III sur la piste du Gurnigel sinueuse et plutôt technique.

La première pierre était posée dans la première manche de course. Sur la piste partiellement humide, Krebs devançait Denis Wolf de 2,4 et Ralf Henggeler de 3,4 secondes. Sauf Stephan Zbinden qui, comme René Schnidrig et Meverick Gerber, a perdu de plus de cinq secondes quand même, tous les pilotes Clio roulaient sur des pneus de pluie. 

Dans la deuxième montée sèche, Wolf réalisait le meilleur temps en 2:15,21 qui vaut un point supplémentaire. À une demie seconde de Wolf, la victoire de Philipp Krebs dans l’addition des deux temps était sure, sa quatrième en six courses de côte. Ainsi, il avançait à la troisième position du Renault Classic Cup et à la tête de la Coupe Suisse de la Montagne.

Mais la dernière course ce weekend à Châtel-St-Denis ne compte pas pour cette coupe privée. Par conséquent, les pilotes Clio ne vont pas prendre le départ, ni en groupe IS, ni en E1, où ils n’auraient aucune chance. Krebs va perdre cette première place comme Wolf sa deuxième qu’il occupe après Gurnigel ex-aequo avec deux autres pilotes.

 

Avec le deuxième rang loin devant Henggeler, Denis Wolf s’est assuré la Coupe Renault Classic 2017 avant la dernière course. "À cause des conditions difficiles du matin, je n’ai rien risqué, car je savais qu’une troisième place suffira pour la couronne. La deuxième montée fut assez bien avec le meilleur temps en classe. Cela me fait presque plus de plaisir que la deuxième place au classement...“

Le fils de 23 ans de l’ancien champion Marcel Wolf peut aborder la fin de la saison relaxé. Lors du Slalom Drognens de Romont dans deux semaines, il va partager la Suzuki Swift Sport de Dario Zutter en classe L2 avec lui et chercher une belle position pour profiter des primes de performance offertes par Suzuki Suisse. Au Slalom Ambri du 8 octobre, dernière manche de la Renault Classic Cup 2017, Wolf va partager sa Clio III RS avec Beat Rohr comme il l’avait fait il y un an. 

Ralf Henggeler a atteint la troisième place au Gurnigel loin devant Schnidrig und Zbinden. Toutes les onze courses jusqu’ici, Henggeler a fini sur le podium. Mais contrairement à Wolf (4 victoires) et Krebs (3), le deuxième du championnat 2017 n’a remporté qu’une seule course, celle de St-Ursanne.

 

Grâce à son premier chrono plus vite, Meverick Gerber sur une Clio II a gagné le duel pour la sixième place avec Marc Beyeler sur Clio III. De la même façon, Johanna Amann finalement a devancé son collègue Clio III Pirmin Scheidegger pour ne pas finir dernière…

Gurnigel - Renault Classic Cup (Résultat complet) 

Renault Classic Cup - standings after 11 rounds

 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Coupes marques suisse , Montagne suisse , Slalom suisse
Événement Renault Classic Cup: Gürnigel
Sous-évènement Dimanche, course
Pilotes Ralf Henggeler , Denis Wolf , Philipp Krebs
Équipes Equipe Bernoise , Racing Team Zäziwil
Type d'article Résumé de course
Tags suisse