La manœuvre de Rockenfeller jugée "dangereuse" par BMW

partages
commentaires
La manœuvre de Rockenfeller jugée
Par :
22 juil. 2017 à 17:04

Le patron de BMW Motorsport, Jens Marquardt, n'était pas du tout satisfait de la manière dont Mike Rockenfeller s'est défendu face aux assauts d'Augusto Farfus, à Moscou.

Mike Rockenfeller, Audi Sport Team Phoenix, Audi RS 5 DTM
Augusto Farfus, BMW Team RMG, BMW M4 DTM
Le départ
Mike Rockenfeller, Audi Sport Team Phoenix, Audi RS 5 DTM
Augusto Farfus, BMW Team RMG, BMW M4 DTM
Tom Blomqvist, BMW Team RBM, BMW M4 DTM
Podium : le vainqueur René Rast, Audi Sport Team Rosberg, Audi RS 5 DTM
Le casque de Mike Rockenfeller, Audi Sport Team Phoenix, Audi RS 5 DTM
Mike Rockenfeller, Audi Sport Team Phoenix, Audi RS 5 DTM

Le Brésilien a tenté de porter l'estocade à la fin du deuxième tour sur Rockenfeller, dans le dernier virage. L'Allemand s'est alors défendu vigoureusement et les deux voitures se sont percutées. Farfus a alors subi une crevaison, avant d'abandonner plus tard en course, pendant que "Rocky" terminait sur le podium, deuxième.

"Augusto a pris un très bon départ et était aux avant-postes, et il était en train de dépasser Rocky. Mais pour moi, sa manœuvre était à la limite de la sportivité, pas nécessaire et pour moi stupide et dangereuse. J'espère qu'il ira s'excuser auprès d'Augusto, car il a détruit sa course", a réagi Jens Marquardt.

Son pilote était du même avis : "Le mouvement de Rocky est inacceptable. Au niveau où on court, c'est extrêmement dangereux. Vous ne pouvez pas réagir face à quelqu'un qui est à 260 km/h à côté de vous et le pousser hors de la piste. Cela aurait pu être un terrible accident, mais heureusement on est tous là", a déclaré Farfus à Motorsport.com.

Du côté de Rockenfeller, ce n'était évidemment pas le même son de cloche, le pilote allemand estimant plutôt que c'est le pensionnaire du clan bavarois qui serait le plus en tort, même s'il souhaite d'abord revoir les images.

"Je dois d'abord revoir les images mais pour moi, Farfus tente d'attaquer, j'ai voulu fermer la porte, j'ai changé une fois de ligne, et il est venu percuter ma voiture. C'est comme ça que je l'ai senti. Mais je dois voir les images, peut-être que je me trompe complètement."

Les commissaires du DTM n'ont en tout cas pas jugé utile de pénaliser plus durement le Champion 2013 que d'un avertissement, lui qui est allé cueillir le bouquet de la deuxième place sur le podium, derrière son compatriote René Rast. Une décision qui ne ravit pas les deux hommes de BMW...

"Absolument", répond Marquardt quand Motorsport.com lui demande si l'avertissement était une pénalité trop légère. "Heureusement il n'y a rien eu de trop grave mais cela aurait pu être un plus gros accident, et je ne pense pas qu'un avertissement soit la bonne chose, surtout quand vous détruisez la course de quelqu'un puis que vous montez sur le podium. Mais c'est aux autorités sportives de juger ça, pas à moi."

"J'étais à l'intérieur et il m'a poussé hors de la piste, un avertissement était donc bien optimiste", ajoute pour sa part Farfus. "En Amérique, au Japon, il y a beaucoup de séries où vous devez être proactif dans votre manœuvre. Et c'est ok. Si vous voyez quelqu'un avec le DRS, vous devez le bloquer. Mais vous ne pouvez pas bloquer quand l'autre est à côté et c'est ce qu'il a fait, il m'a poussé hors piste. Même s'il avait un drive-through, ma course était fichue."

Propos de Jens Marquardt et Augusto Farfus recueillis par Valentin Khorounzhiy

Article suivant
Course 1 - Rast contrôle, Ekström déchante

Article précédent

Course 1 - Rast contrôle, Ekström déchante

Article suivant

EL3 - Jamie Green revient aux avant-postes

EL3 - Jamie Green revient aux avant-postes
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries DTM
Événement Moscou
Catégorie Course 1
Lieu Moscow Raceway
Pilotes Augusto Farfus , Mike Rockenfeller
Auteur Michaël Duforest
Be first to get
breaking news