Müller vice-champion : une victoire en guise de consolation

partages
commentaires
Müller vice-champion : une victoire en guise de consolation
Par :
, Writer
Traduit par: Emmanuel Rolland, Motorsport.com Switzerland
7 oct. 2019 à 11:40

Pourquoi la victoire lors de la finale de la saison à Hockenheim a été si importante pour le vice-champion Nico Muller.

Après le week-end du Nürburgring qui a vu le titre 2019 lui échapper définitivement, Nico Müller était de mauvaise humeur. Avec sa victoire lors de la finale de la saison sous la pluie à Hockenheim, le pilote suisse est non seulement vice-champion, mais a retrouvé le moral. "C'était très important pour moi aujourd'hui", a déclaré Müller avec soulagement.

"Surtout après le Nürburgring et la journée du samedi, j'espérais pouvoir terminer la saison en beauté. On a aussi travaillé dur là-dessus." Car le pilote de l'équipe Audi Abt avoue que la journée difficile du samedi et la séance de qualification manquée le dimanche lui ont causé bien des soucis.

Lire aussi:

"Je n'imaginais pas que le fait de perdre le titre allait m'affecter de cette façon. Je savais que ce serait difficile. Mais ça nous a fait très mal d'avoir perdu. On a compensé un peu en gagnant aujourd'hui." Il était également "très heureux [d'avoir] pu décrocher le titre de vice-champion de manière si parfaite".

Müller a mal commencé le week-end
Samedi, Müller avait encore des raisons d'être contrarié. En qualifications, il n'a pas pu faire mieux que la onzième place et, en course, il a terminé dernier après une stratégie ratée et après avoir écopé d'un drive-through. Et sa mise en route sous la pluie n'était pas bonne non plus. "Vendredi, je ne me sentais pas encore très à l'aise sur le mouillé", confirme-t-il. "Et on a fini bon derniers."

Nico Müller

Nico Müllers Jubel zeigt, wie wichtig der Sieg für den Vizemeister ist

Foto: ITR

Mais du jour au lendemain, Audi a préparé la RS 5 de Müller de telle manière qu'elle a commencé à fonctionner sur piste mouillée. Et comme Mike Rockenfeller se voyait pénalisé après les qualifications, Müller se retrouvait en pole position. "J'ai eu de la chance", dit le Suisse. "Mais dans la course, la voiture était vraiment là où je voulais qu'elle soit. Je me sentais à l'aise dans ces conditions difficiles et je n'ai fait aucune erreur."

Pourquoi Rast est revenu si vite aux avant-postes en début de course
Après un départ parfait, Müller a dû se défendre contre les attaques du maître René Rast. Et la position de leader de Nico Müller n'était pas l'idéale dans ces conditions. "Nous avons entendu dire qu'il y avait de l'huile sur la piste. Et si vous menez le peloton, vous êtes aussi le premier à être touché", souligne Müller en évoquant les conséquences de l'abandon de Daniel Juncadella.

"On ne sait pas quelle adhérence on va trouver. Dans de telles situations, vous devez évaluer le niveau de risque que vous voulez prendre - si vous voulez vraiment aller à la limite ou si vous préférez être prudent. C'est pour ça que René s'est rapproché de moi." Mais Müller a réussi à remporter le duel tant attendu contre le champion 2019.

"Heureusement, j'ai réussi à rester en tête. Quand j'ai su combien d'huile il restait, j'ai pu attaquer à nouveau. A partir de là, la course s'est déroulée selon nos plans." L'arrêt au stand de Müller n'était pas tout à fait optimal, mais le pilote Audi Abt a pu se maintenir devant Rast, qui se battait avec des pneus usés prématurément.

Une motivation supplémentaire pour 2020

Müller a ensuite roulé de façon constante et sans faille vers la victoire et n'a pas laissé Jamie Green profiter de son coup de poker en tentant un arrêt un tour avant la fin. Il s'agissait de sa onzième place sur le podium cette saison - et la troisième victoire.

 

Et c'est ce qui donne un coup de fouet avant la longue pause hivernale, au cours de laquelle Müller se concentrera sur la Formule E. "Nous sommes tous ici pour nous battre pour le championnat", explique Müller. "C'est l'objectif ultime, mais ce n'est pas facile de se battre contre quelqu'un comme René qui est si constamment compétitif tout au long de l'année. Tu sais qu'il faut être proche de la perfection pour le battre."

"Nous savons sur quoi nous devons encore travailler. Et nous sommes très motivés, surtout après cette victoire dans la dernière course", conclut Müller. "Ça va aider. Et puis, bien sûr, l'objectif sera de se battre pour le titre l'année prochaine et de le défier à nouveau."

Nico Müller, Audi Sport Team Abt Sportsline, Audi RS 5 DTM

Nico Müller, Audi Sport Team Abt Sportsline, Audi RS 5 DTM

Photo de: Alexander Trienitz

Article suivant
Course 2 : Nico Müller, maître de la pluie

Article précédent

Course 2 : Nico Müller, maître de la pluie

Article suivant

R-Motorsport et HWA mettent un terme à leur collaboration en DTM

R-Motorsport et HWA mettent un terme à leur collaboration en DTM
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries DTM
Événement Hockenheim II
Pilotes Nico Müller
Auteur Sven Haidinger