WEC - Silverstone, Essais Libres : On va enfin savoir, un peu

Silverstone - Dès la fin de la saison dernière, les États Majors des trois constructeurs engagés en Championnat du monde d'endurance (WEC ) ont soigneusement concocté la mise en orbite de leurs dispositifs 2014

Silverstone - Dès la fin de la saison dernière, les États Majors des trois constructeurs engagés en Championnat du monde d'endurance (WEC ) ont soigneusement concocté la mise en orbite de leurs dispositifs 2014. Pour Audi et Toyota, la saison 2013 a évidemment été la priorité mais depuis pas mal de temps déjà des cellules travaillaient à l'élaboration des voitures conformes à ce fichu règlement 2014 qui a dû donner quelques suées aux ingénieurs châssis, aéro et liaisons au sol mais aussi et surtout aux ingénieurs moteurs puisque rien désormais n'est plus comme avant. Pour Porsche parti d'une feuille blanche, la démarche a été, elle, impressionnante de gigantisme et d'audace technique.

Il faut se faire une raison. Désormais, la consommation d'énergies fossiles disponible sur la planète est soigneusement évaluée. Nous ne sommes plus dans les trente glorieuses qui virent débarquer les V8 américains dévoreurs de carburant. Les chocs pétroliers, les politiques des grands groupes pétroliers, les ultimatums très opportunistes des pays de l'OPEP ont placé la réduction de la consommation au premier plan des préoccupations planétaires. Alors évidemment, le sport automobile ne pouvait que prendre en pleine poire la nécessité de réduire la voilure. Même si on peut affirmer que ce n'est pas là que se dilapident les réserves mondiales, il était fort mal venu de laisser les choses en l'état et la FIA a pris le taureau par les cornes. En F1 et en Endurance, il a donc été mis en place des règlements visant à réduire de 20 à 30 % les quantités de combustibles nécessaires à l'évolution des machines. On peut penser que c'est pour faire du politiquement correct. Sans doute mais nul ne peut aujourd'hui contester la nécessité absolue de prendre en compte cette nouvelle donne pour que survive un sport qui donnent beaucoup de boutons aux ayatollahs verts. D'ailleurs ceux-ci feraient bien de s'inspirer du travail magnifique des ingénieurs du sport auto plutôt que de tirer à tout va sur le pianiste.

En Endurance, la volonté d'utiliser la course comme banc d'essai a toujours prévalu et cette fois encore, les mesures prises par les législateurs imposent un progrès technique indubitable. Si les techniques d'avant garde comme la motorisation tout électrique ou la pile à combustible sont cantonnées dans un stand supplémentaire du circuit manceau pas très facile à gérer par les organisateurs, la tendance générale imposée aux gros protos LMP1 est sans doute la chose la plus intéressante qui soit arrivée à la technique automobile depuis une trentaine d'années. L'arrivée massive des techniques d'hybridation va sans doute faire considérablement avancer cette technologie pourtant déjà fort installée dans les voitures de série. Toyota, Audi et désormais Porsche vont sans doute ré-appliquer bon nombre de données acquises en compétition sur leurs moteurs de grande série.

Premier objectif : réapprendre à courir

Mais l'addition est rude sans doute pour les pilotes. À Silverstone, la première séance d'essais libres vit les trois constructeurs placer leurs six voitures dans la même seconde ou presque. C'était bien entendu profil bas pour tous le monde mais on sentait bien que l'Endurance entrait dans une nouvelle ère.

"Bien entendu nous n'avons pas encore trop de repères pour la course mais nous avons tous changé notre façon de conduire. C'est nouveau pour tout le monde.'' Loïc Duval, le Monsieur Plus du Mans était un peu dubitatif, lui qui affectionne particulièrement les sprints sous haute tension. Le rapide pilote d'Audi ne voulait pas trop en dire mais on sentait une petite forme d'appréhension avant d'aborder cette première épreuve de la saison. Anthony Davidson lui, avait pris des renseignements chez ses amis de la F1. ''Nous sommes un peu dans la même situation qu'eux, c'est une façon très spéciale de courir'', confiait le petit Anglais avec un petit sourire très diplomatique.

La traduction en piste lors des essais libres du vendredi était une évidente propension à rouler ''en couple''. Les deux Porsche, par exemple ont passé les deux séances d'essais libre roues dans roues, comme un ballet bien réglé poussant même le mimétisme à rentrer ensemble dans leurs boxes. Idem pour les Toyota qui affectionnaient, elles-aussi, à se retrouver de paire sur le tracé britannique. En pratiquant ainsi, les ingénieurs peuvent comparer les datas de leurs deux voitures et peaufiner plus encore les meilleures façons d'économiser l'énergie. Tout cela n'est sans doute pas très simple à suivre pour le spectateur, même le plus averti. Il faudra sans doute à l'avenir que la FIA et le WEC se penchent sur la nécessaire communication des renseignements que la direction de course a en sa possession. Un peu comme l'image de gauche de l'écran télé lors des retransmission de la F1 qui donne la quantité de carburant consommé.

Pourtant, en fin de deuxième séance d'essais libres, Di Grassi et son ami Tréluyer sur les deux Audi changeaient de cadence. Avec une seconde de mieux au tour que les Porsche ou les Toyota, les hommes d'Ingolstadt commençaient à mettre la pression sans que l'on sache s'ils sont, à ce rythme, oui ou non, dans les clous au niveau de la consommation.

Mais le grand danger, c'est bien entendu que les commissaires techniques de la FIA s'inquiètent de l'efficacité trop visible des Audi et revoient la fameuse balance des performances... Une drôle de partie de poker menteur est donc engagée jusqu'au Mans. A ce jeu, le spécialiste c'est souvent le Docteur Ullrich.

Essais Libres 1

WEC - Essais Libres 1 des 6 Heures de Silverstone 2014
Equipe Pilotes Temps Ecart
01   Porsche Team Dumas-Jani-Lieb 1:44.042
02   Audi Sport Di Grassi-Duval-Kristensen 1:44.470 +0.428
03   Toyota Racing Davidson-Lapierre-Buemi 1:44.661 +0.619
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Endurance
Pilotes Anthony Davidson , Loïc Duval
Équipes Toyota Racing , Porsche Team
Type d'article Actualités