L'Agence mondiale antidopage va se pencher sur la livrée Haas

L'Agence mondiale antidopage (AMA) va s'intéresser de près à la livrée révélée ce jeudi par Haas F1 pour la saison 2021, dans le contexte de la décision d'interdiction de compétition des athlètes russes.

L'Agence mondiale antidopage va se pencher sur la livrée Haas

Haas F1 a dévoilé sa nouvelle livrée pour la saison 2021 cette semaine et celle-ci a été particulièrement remarquée car, tout en abandonnant les couleurs traditionnelles de la jeune écurie, elle fait la part belle au drapeau russe qui y est représenté, de façon stylisée, pas moins de sept fois.

Si cette décoration est logique dans le contexte de l'arrivée d'Uralkali, entreprise minière russe, comme sponsor titre et comme soutien de Nikita Mazepin, elle pose question dans le contexte de l'interdiction de compétition des athlètes russes dans les grands événements internationaux. En effet, le prérequis pour qu'un sportif de nationalité russe puisse tout de même être inscrit dans certaines compétitions est qu'il ne puisse pas utiliser le drapeau ou des emblèmes russes, ainsi que les mots "Russie" ou "Russe".

Lire aussi :

Cette interdiction est liée à l'affaire du dopage d'État organisé dans le cadre des Jeux olympiques de Sotchi en 2014 et doit durer deux ans selon un jugement rendu par le Tribunal arbitral du Sport (TAS). L'Agence mondiale antidopage a enquêté sur cette affaire et avait pour sa part recommandé une suspension de quatre années. La Fédération russe de l'Automobile avait indiqué en février que cette décision s'appliquait bien aux Championnats du monde de la FIA, signifiant donc de fait que Nikita Mazepin devrait courir sous bannière neutre.

Mais la présence du drapeau russe sur la voiture que lui et Mick Schumacher piloteront en 2021 est évidemment de nature à soulever quelques interrogations. Et l'AMA a confirmé pour Motorsport.com qu'elle allait se pencher sur la question : "L'AMA est au courant de cette affaire et l'examine avec les autorités compétentes."

L'incertitude repose principalement sur la disposition de la décision du TAS qui indique que les athlètes russes "ne doivent pas afficher publiquement [...] tout emblème national ou autre symbole national de la Fédération de Russie, y compris, sans limitation, sur leurs vêtements, équipements ou autres objets personnels".

Interrogé sur ce sujet par Motorsport.com, la FIA a pour sa part déclaré : "L'équipe a clarifié la livrée avec la FIA ; la décision du TAS n'interdit pas l'utilisation des couleurs du drapeau russe." Bien évidemment, il ne s'agit ici que d'un avis de la fédération internationale en attendant une éventuelle clarification.

Cette position est en tout cas partagée par Günther Steiner, le patron de Haas. " Il est évident que nous ne pouvons pas utiliser le drapeau russe en tant que drapeau de la Russie, mais vous pouvez utiliser des couleurs sur une voiture. En fin de compte, c'est l'athlète qui ne peut pas arborer le drapeau russe et non l'équipe. L'équipe est une équipe américaine."

partages
commentaires
Le GP du Portugal intègre officiellement le calendrier F1 2021

Article précédent

Le GP du Portugal intègre officiellement le calendrier F1 2021

Article suivant

Le GP d'Azerbaïdjan 2021 aura lieu à huis clos

Le GP d'Azerbaïdjan 2021 aura lieu à huis clos
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Haas F1 Team
Auteur Fabien Gaillard