Pas de "connexion" Red Bull-Williams, malgré l'arrivée d'Albon

Le directeur de Williams F1, Jost Capito, a assuré que l'arrivée au sein de l'écurie d'Alex Albon en 2022 ne marquait pas le début d'une collaboration avec Red Bull.

Pas de "connexion" Red Bull-Williams, malgré l'arrivée d'Albon

En remplacement de George Russell, qui quittera l'écurie en fin d'année pour rejoindre Mercedes, Williams a annoncé que c'était Alex Albon qui ferait équipe avec Nicholas Latifi à compter de 2022. Un changement drastique de situation puisque si Russell était soutenu par la marque à l'étoile, qui motorise par ailleurs l'écurie de Grove et lui fournira même ses boites de vitesses à compter de la saison prochaine, Albon est au contraire dans le giron de Red Bull Racing (RBR).

Cette situation, qui a été au cœur d'un début de polémique entre Toto Wolff et Christian Horner et obligé le géant autrichien à lâcher du lest sur les liens avec Albon même si ce dernier y reste lié, a amené un certain nombre d'interrogations concernant la suite de la collaboration entre Mercedes et Williams alors que l'écurie britannique est entrée depuis un an dans une nouvelle phase de son histoire, sans la famille Williams à sa tête.

"Il est un pilote Williams à 100%, sans aucun contrat avec Red Bull", a assuré Jost Capito à ce sujet. "Ce qu'il y a, c'est que Red Bull Thaïlande est son sponsor personnel depuis le début de sa carrière. Et il a le droit d'avoir des sponsors personnels. Donc il va conserver Red Bull comme sponsor personnel, mais ce n'est pas une connexion Red Bull-Williams."

Cette question n'est pas sans intérêt pour l'avenir : à compter de 2022, même si cela sera avant tout symbolique pour la fin de l'ère turbo hybride actuelle, Red Bull va officiellement devenir un motoriste en F1. La structure va en effet reprendre à son compte la propriété intellectuelle de Honda et profiter du gel moteur pour engager les unités de puissance lors des prochaines saisons, à la suite du retrait de la compagnie japonaise.

Aussi la possibilité de poursuivre ce travail de motoriste, cette fois en concevant un bloc à partir d'une feuille blanche, au moment du passage à une nouvelle formule moteur et d'équiper éventuellement Williams a été évoquée par Red Bull. L'écurie britannique dispose en tout cas d'un contrat de fourniture courant jusqu'à la fin 2025 avec Mercedes.

Albon avec Williams après Abu Dhabi ?

Concernant l'arrivée prochaine d'Albon, qui officie au poste de pilote essayeur et de simulateur pour RBR, en plus de son programme en DTM, Capito a expliqué douter qu'une préparation spécifique puisse avoir lieu d'ici la fin de saison.

"Il travaille toujours pour Red Bull, et il est dans leur simulateur", a déclaré Capito. "Son contrat se termine à la fin de l'année, donc quand nous parlons, c'est plutôt de choses personnelles. Ce ne sont pas des questions techniques, parce que nous maintenons cette séparation. C'est la bonne chose à faire."

"Après la dernière course, c'est là qu'ils changent normalement. Le contrat commence bien sûr en janvier. Mais je pense que nous allons parler à Red Bull et discuter de ce que nous pouvons faire. 'Est-ce qu'il arrête de travailler pour vous après la dernière course ?' Parce qu'il fait beaucoup de simulateur et de préparation de course. Ils [peuvent arrêter] après la dernière course, et ensuite [il] pourrait s'impliquer avec nous."

Lire aussi :

partages
commentaires

Related video

Aucun circuit favorable à Red Bull ou Mercedes d'ici la fin 2021 ?

Article précédent

Aucun circuit favorable à Red Bull ou Mercedes d'ici la fin 2021 ?

Article suivant

Les F1 2022 ne sont "pas aussi agréables" à piloter, selon Norris

Les F1 2022 ne sont "pas aussi agréables" à piloter, selon Norris
Charger les commentaires