Alonso - "Soit vous êtes dans une Mercedes, soit vous êtes frustré"

En dépit d’un terrible manque de performance et de résultats avec McLaren cette saison, le pilote McLaren assure qu’il n’a pas le sentiment de "perdre son temps" en 2015.

Pour Fernando Alonso, les week-ends difficiles s’enchaînent au volant d’une monoplace qui ne dispose pas des meilleurs atouts pour briller en piste. Les difficultés rencontrées par Honda et le retard accumulé par le motoriste japonais avec son unité de puissance se paient cash. 

Toutefois, le double Champion du Monde continue d’essuyer les plâtres sans perdre patience, convaincu que ces très mauvais moments lui permettront de retrouver le chemin du succès dans les années à venir. 

"Evidemment je demande et j’essaie d’être informé de toutes les étapes que nous mettons en place pour améliorer la situation", précise-t-il. "Nous savons clairement quels sont les domaines à améliorer pour l’année prochaine et la quantité de progrès nécessaires pour être compétitifs. Chaque week-end nous faisons évoluer la situation et tout semble logique et OK, dans la bonne direction. Les choses changeront énormément l’année prochaine. Ce n’est pas difficile car nous sommes assez mauvais pour le moment, mais j’aime ce que je vois. C’est donc plutôt positif."

"Même chez Ferrari, sans avoir une voiture compétitive, ces cinq années étaient bonnes pour mon expérience et ma carrière. J’ai pris du plaisir et j’ai de grands souvenirs. Cette année, les résultats sont assez difficiles à accepter, mais j’apprends toujours et travailler sur un projet complètement nouveau comme celui-ci, en partant de zéro, en grandissant ensemble, c’est assez excitant d’un point de vue de pilote."

Un bilan au terme du contrat

La saison prochaine devra marquer une évolution majeure dans la bonne direction pour qu’Alonso puisse confirmer ce discours aujourd’hui teinté d’optimisme. 

"Nous voulons gagner et nous sommes des compétiteurs", rappelle-t-il. "Il n’y a pas de date butoir. Je sais que je ne suis plus si jeune, mais j’ai encore trois années de contrat avec McLaren donc après nous verrons si nous sommes en position de nous battre pour le titre ou, si les choses ne sont pas bonnes, peut-être que je penserai différemment."

Pour être premier, je crois toujours que je suis au bon endroit pour l'avenir. 

Fernando Alonso

La supériorité de Mercedes laisse le pilote espagnol sûr de son fait : la voie empruntée par McLaren est celle qui paiera davantage à terme pour espérer concurrencer le constructeur allemand. Dans ces conditions, les réjouissances des autres top teams qui récoltent des podiums et quelques victoires derrière la firme à l’Etoile ne l’intéressent pas. 

"Bien sûr la situation que nous avons cette année est un peu en-dessous des attentes de l’année dernière à cette période, mais pour battre Mercedes il faut faire quelque chose de différent. Soit vous êtes dans une Mercedes, soit vous êtes frustré."

"Ce que disent les autres n’est pas important. Ceux qui sont sur le podium ou les Williams, qui font des podiums ici ou là, ne peuvent pas être heureux. Ils sont quatrième, ils sont troisième, ils sont deuxième, ils sont cinquième. Nous sommes seizième, oui, mais nous voulons être premier et pour être premier je crois toujours que je suis au bon endroit pour l’avenir."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso
Équipes McLaren
Type d'article Actualités
Tags avenir, compétitivité, honda, performance, woking