Alonso : Il faut des voitures plus égales en F1

Pour Fernando Alonso, la Formule 1 devrait agir pour rendre les monoplaces plus égales entre elles et ainsi ouvrir encore plus la lutte pour le podium.

La Formule 1 s'apprête à changer d'ère technique en 2022 avec l'entrée en vigueur de la révolution réglementaire qui va voir les monoplaces changer drastiquement dans le but de favoriser les luttes en piste et de resserrer les performances. Après plusieurs saisons où une ou deux écuries ont souvent eu tout loisir de se détacher du reste du peloton pour truster les premières places, et quand bien même les saisons 2020 et 2021 font en cela figure d'exception dans la dynamique de l'ère turbo hybride, l'espoir est de voir des visages différents se multiplier sur les podiums.

Toutefois, comme à chaque changement réglementaire d'ampleur, la crainte est de voir un écart important et dans un premier temps irrémédiable se créer entre les meilleures écuries et les autres, ce qui contribuerait à casser la dynamique actuelle de resserrement. Fernando Alonso, qui a couru en F1 entre 2001 et 2018 avant de faire son retour cette année, a connu plusieurs générations de monoplaces. Pour lui, les dirigeants de la discipline devraient avant tout se focaliser sur le nivellement des performances entre équipes afin de redonner plus de poids aux pilotes dans la performance.

"Ce que nous devons aborder, et l'année prochaine est probablement la première étape, c'est la différence entre les voitures", a expliqué le double Champion du monde. "Aujourd'hui, si vous avez la chance de piloter une voiture compétitive, votre seule lutte est contre votre coéquipier, pas avec une autre équipe, et vous finirez sur le podium dans 95% des courses que vous faites dans l'année."

"Peu importe si vous avez 19 ans et que c'est votre première saison, ou si vous avez 45 ans et que vous êtes le plus vieux. Vous serez sur le podium 95% du temps. Et c'est peut-être quelque chose que nous devons aborder en tant que discipline. Nous avons besoin que ce soit un peu plus ouvert pour que tout le monde puisse avoir l'inspiration, un jour, de pouvoir se battre pour le podium. Pour l'instant, ce n'est pas possible."

Lire aussi :

Une frustration pour Alonso qui s'accompagne du sentiment que le niveau global de la grille ne cesse de s'améliorer. S'appuyant sur sa propre expérience, il met l'accent sur le travail de formation et les qualités nécessaires pour courir au haut niveau en F1.

"Vous apprenez tellement de choses au cours de cette aventure, sur la façon de gérer les différentes situations en Formule 1. Quand vous arrivez dans cette discipline, vous voyez qu'il y a de grandes différences par rapport à toutes les autres catégories junior. Pendant trois ou quatre ans, vous continuez à apprendre le système et comment tout fonctionne."

"Après cela, vous passez à l'étape suivante, qui consiste probablement à apprendre comment maximiser le potentiel de la voiture. Il ne s'agit plus de piloter au maximum, comme vous le faisiez normalement en karting ou dans les catégories junior. Ici, vous devez faire face à différents problèmes et différents scénarios en course : dégradation des pneus, stratégie, vous savez, des choses que vous devez continuer à peaufiner chaque week-end."

"Finalement, vous arrivez à un point où vous êtes de mieux en mieux à chaque course et à chaque fois que vous montez dans la voiture, parce que vous apprenez plus de choses sur elle et sur la façon dont l'équipe vous aide à développer votre style de pilotage, spécifiquement pour cette année-là, pour ces pneus-là et pour cette configuration aéro-là. Puis, la saison suivante, tout recommence et vous devez réapprendre deux ou trois choses. Ainsi vous vous améliorez constamment en tant que pilote."

Avec Oleg Karpov

partages
commentaires
La F1 doit faire des voitures pour rouler sous la pluie, selon Todt

Article précédent

La F1 doit faire des voitures pour rouler sous la pluie, selon Todt

Article suivant

Martin Whitmarsh fait son retour en F1 avec Aston Martin

Martin Whitmarsh fait son retour en F1 avec Aston Martin
Charger les commentaires