Alpine ravi qu'Alonso n'ait pas perdu ses nerfs en début de saison

Le directeur sportif d'Alpine, Alan Permane, a salué l'approche de Fernando Alonso pour son retour en Formule 1, prenant la responsabilité de son début de saison difficile au lieu de piquer des "colères ou des crises de nerfs".

Alpine ravi qu'Alonso n'ait pas perdu ses nerfs en début de saison

Après deux saisons complètes d'absence, le double Champion du monde de F1, Fernando Alonso, est revenu en catégorie reine cette année au sein de l'écurie Alpine. L'Espagnol connaît bien cette équipe, basée à Enstone, en raison de ses passages chez Renault entre 2002 et 2006 puis entre 2008 et 2009.

Alonso a connu des difficultés en début de campagne, n'inscrivant des points que sur deux des cinq premières manches et peinant à se mettre au niveau de son coéquipier, Esteban Ocon, dans l'exercice des qualifications. Toutefois, la forme de l'Espagnol a connu une nette amélioration lors des trois derniers Grands Prix, avec parmi eux une sixième place à Bakou, sa meilleure performance depuis le GP d'Australie 2018.

Alonso n'a jamais caché qu'il avait besoin de temps pour retrouver le rythme après une absence aussi longue, prenant la responsabilité de ses contre-performances. Une attitude qu'Alan Permane a salué, se félicitant que la frustration n'ait pas gagné son pilote.

"Je pense que le processus en Formule 1, c'est comme tout. Il n'y a pas de solution miracle pour tout cela : pour trouver de l'appui, pour trouver de la puissance, pour que les pilotes puissent savoir où ils en sont", a déclaré Permane. "C'est simplement du travail, et il travaille dur. Il a travaillé dur lors de la pré-saison. Le début a été un peu difficile, c'est sûr. Il y a eu quelques difficultés, et au lieu de piquer des colères ou des crises de nerfs ou quoi que ce soit d'autre, il a simplement regardé en lui."

Lire aussi :

"Il n'a jamais blâmé la voiture ou l'équipe. Il a dit : 'C'est moi, je dois progresser, je dois faire ceci, je dois être meilleur'. Il l'a dit à l'usine et il l'a dit à la presse aussi. En toute justice pour lui, c'est ce qu'il a fait. Je ne pense pas qu'il ait encore terminé ce processus. Il en est toujours là, il continue à construire son équipe, avec ses gars autour de lui, et il fait un excellent travail."

Alonso a été le plus en vue des pilotes Alpine au Grand Prix de Styrie le week-end dernier, en atteignant la Q3 et en rapportant deux points alors qu'Ocon a été sorti dès la Q1 et n'a signé que la 14e place en course. À la radio, après son tour de Q2, qu'il a lui même qualifié de "beau", le double Champion du monde a déclaré : "Qu'importe la position, j'ai aimé."

Permane a révélé qu'il avait parlé à Alonso de ce message après les qualifications, louant son potentiel impact positif pour l'ensemble de l'équipe française. "Je lui ai dit après-coup : 'Ne sous-estime pas ce que ce message radio va signifier en étant diffusé, tout le monde à Enstone et à Viry l'entend'."

"Cela donne tout son sens à leurs semaines de travail, à leur dur labeur. Entendre un pilote qui a fait un bon tour être vraiment heureux de celui-ci et entendre à quel point il est motivé et ce genre de choses... Ça se passe bien."

partages
commentaires

Related video

McLaren voit en Pato O'Ward "un jeune Montoya"
Article précédent

McLaren voit en Pato O'Ward "un jeune Montoya"

Article suivant

Aston Martin recrute encore un cadre de Red Bull

Aston Martin recrute encore un cadre de Red Bull
Charger les commentaires