Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
17 jours

La baisse de température des couvertures chauffantes s'est fait ressentir

partages
commentaires
La baisse de température des couvertures chauffantes s'est fait ressentir
Par :
29 mars 2019 à 06:55

La baisse de températures des couvertures chauffantes pourrait jouer des tours aux pilotes de Formule 1 lors des courses fraîches, Pierre Gasly s'étant déjà fait piéger à Melbourne.

En 2019, la réglementation impose aux couvertures chauffantes de chauffer les pneus arrière à 80°C, contre 100°C auparavant, ce qui a déjà posé quelques soucis aux pilotes dans la fraîcheur matinale des essais de Barcelone, avec plusieurs tête-à-queue à déplorer.

Pierre Gasly, quant à lui, semble en avoir fait les frais lorsqu'il a repris la piste juste devant la Toro Rosso de Daniil Kvyat après son arrêt au stand au Grand Prix d'Australie, se faisant doubler quelques hectomètres plus loin.

Lire aussi:

Lorsque Motorsport.com lui demande si Kvyat l'a dépassé parce que ses pneus étaient trop froids, Gasly répond : "Oui, en gros j'ai freiné et dès le premier virage j'ai senti que je n'étais pas loin de bloquer mes roues. Puis en arrivant au virage 3, j'ai essayé de freiner plus tard et j'ai un peu bloqué l'avant. Je pense que les pneus plus chauds [de Kvyat] l'ont aidé à me dépasser."

Daniil Kvyat, Toro Rosso STR14, devant Pierre Gasly, Red Bull Racing RB15

Daniil Kvyat, Toro Rosso STR14, devant Pierre Gasly, Red Bull Racing RB15

Photo de: Glenn Dunbar / LAT Images

Daniil Kvyat, Toro Rosso STR14, devant Pierre Gasly, Red Bull Racing RB15

Daniil Kvyat, Toro Rosso STR14, devant Pierre Gasly, Red Bull Racing RB15

Photo de: Joe Portlock / LAT Images

Il faisait 23°C dans l'air lors de cette course, avec une température au sol oscillant entre 37°C et 43°C. Ce nouveau facteur pourrait donc être d'autant plus perturbant lors des Grands Prix en Chine ou en Grande-Bretagne par exemple, où il fait généralement frais.

"Il y a clairement un impact", poursuit Gasly, "car je le sentais en sortant des stands, la voiture est clairement plus instable dans les deux ou trois premiers virages. Je pense que ça complique un peu les choses, même s'il faisait plus chaud en Australie. Je pense que dans le froid, ça ne va pas être facile."

Si l'opinion de Kevin Magnussen corrobore l'analyse du français, Lewis Hamilton n'est en revanche pas d'accord. "Le tour de sortie n'a pas été un problème", affirme le pilote Mercedes. "En général, les pneus sont relativement bien exploités dans cette fenêtre. Les températures des couvertures chauffantes étaient probablement trop élevées par le passé, de toute façon."

Propos recueillis par Jonathan Noble

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W10
 
Article suivant
Photos - Jeudi au GP de Bahreïn

Article précédent

Photos - Jeudi au GP de Bahreïn

Article suivant

Hamilton : Honda est "à moins de 10 chevaux" des meilleurs

Hamilton : Honda est "à moins de 10 chevaux" des meilleurs
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Pilotes Lewis Hamilton Boutique , Pierre Gasly , Kevin Magnussen
Auteur Benjamin Vinel