Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
15 jours

Budgets capés : "La seule façon" pour McLaren de revenir à l'avant

partages
commentaires
Budgets capés : "La seule façon" pour McLaren de revenir à l'avant
Par :
Co-auteur: Guillaume Navarro
18 juil. 2019 à 06:58

Andreas Seidl avoue que la limitation des dépenses annuelles des top teams en F1 est la seule manière de permettre à McLaren de revenir sur Mercedes, Ferrari et Red Bull à court terme.

Andrea Seidl, directeur de l'équipe McLaren, estime que les budgets plafonnés qui vont être introduits en F1 représentent "la seule façon" pour son équipe de revenir se battre au sommet face à Mercedes, Ferrari et Red Bull.

L'écurie britannique n'a plus remporté de Grand Prix depuis 2012 et son dernier titre mondial remonte à la couronne coiffée par Lewis Hamilton en 2008. Récemment, elle s'est profondément restructurée à la suite du terme du partenariat avec Honda, qui a non seulement mis en lumière la jeunesse du projet japonais à l'époque, mais aussi les lacunes intrinsèques de l'équipe.

Lire aussi:

Seidl a rejoint l'équipe en mai et a déjà fait de la construction d'une nouvelle soufflerie une priorité absolue au sein du QG de Woking. Le McLaren Technology Center a beau être l'une des infrastructures les plus spectaculaires de Grande-Bretagne, toutes industries confondues, son équipement commençait à nécessiter une solide mise à niveau selon celui qui peut comparer beaucoup de choses avec les moyens utilisés par son ancien employeur, Porsche.

La F1 s'apprête à introduire une limite annuelle de dépenses de 175 millions de dollars à compter de la saison 2021, excluant les salaires des pilotes, les frais de marketing et les coûts associés aux moteurs. Ces règles seront mises en place pour une durée de cinq ans, jusqu'en 2025 inclus. "C'est un fait qu'en tant qu'équipe, nous réalisons clairement des performances en deçà de nos possibilités avec ce que nous avons en termes d'infrastructures, de budget, de savoir-faire", n'hésite pas à marteler Seidl au micro de Motorsport.com. "Nous devrions être meilleurs avec ce que nous avons. Je ne suis pas adepte de la recherche constante d'excuses sur la base des règles ou des différences de budgets. Pour le moment, ma concentration se porte sur la libération du potentiel de l'équipe dans les circonstances du moment."

La prochaine étape est celle de l'adaptation aux règles 2021, qui annoncent une grande opportunité de retour aux avant-postes pour de nombreuses équipes."Espérons qu'elles aillent dans le bon sens", espère à voit haute Seidl au sujet des nouvelles base réglementaires. "Une chose est claire : si nous souhaitons nous montrer performants dans le futur et nous battre avec les autres, nous avons besoin d'un point de départ équilibré. Pour une équipe comme la nôtre, une limitation de budget est la seule façon de pouvoir d'espérer nous battre de nouveau avec les trois grandes équipes", estime-il.

Article suivant
Hamilton et Bottas demandent un calendrier épargné par la politique

Article précédent

Hamilton et Bottas demandent un calendrier épargné par la politique

Article suivant

Vergne n'a "aucune offre" pour revenir en F1

Vergne n'a "aucune offre" pour revenir en F1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Grande-Bretagne
Équipes McLaren Boutique
Auteur Scott Mitchell