Button - Faire la différence en cours de saison est difficile pour Honda

Le Champion du Monde 2009 sait que les dernières courses de la saison 2015 seront difficiles, et espère que Honda prendra la bonne direction avec l'unité de puissance 2016

Jenson Button insiste sur le fait qu'il n'a pas perdu foi en Honda, en dépit du fait que le constructeur japonais traverse une période particulièrement difficile au milieu de son retour à la compétition en tant que motoriste de McLaren.

Alors que les GP s'enchainent, les McLaren-Honda font l'actualité course après course en raison des dramatiques pénalités moteur tombant consécutivement à chaque modification ou remplacement de pièce excédant les limites.

Autant la tolérance et la compréhension sont de mise concernant la difficulté du défi technique engagé, autant Honda perd de plus en plus de crédibilité dans le paddock comme en dehors depuis quelques mois avec les grands titres désastreux nourissant la presse. Il faut dire que même les motoristes les plus en difficultés l'an dernier, au moment de l'introduction des nouvelles unités de puissance, n'ont pas rencontré de tracas aussi majeurs et répétés que ceux de Honda au même stade de vie du projet, qui semble encore tâtonner et handicape désormais sérieusement le projet de R&D 2016 du package McLaren.

 

Toutes les photos McLaren Honda 2015

 

Button choisit l'optimisme

Pour autant, Button fait confiance à Honda et se montre tolérant à l'égard du Japon, tout du moins devant les micros. A la question "faites-vous encore confiance à Honda?", l'Anglais répond catégoriquement.

"Si nous sentons que nous n'aimons pas quelque chose, nous en parlons directement à Mr Arai et aux ingénieurs Honda. Et si nous n'aimons pas quelque chose sur l'auto, nous en parlons à Eric [Boullier, Directeur Sportif McLaren] et les principaux aérodynamiciens", commence-t-il.

"Mais nous devons tous travailler dur cette année. Nous sommes au sommet de la pyramide du sport automobile, sous le feu des projecteurs. Je pense que nous avons eu de bonnes réunions et un bon niveau de compréhension de ce qui doit être fait. Nous souhaitons que ces choses arrivent dès le lendemain, mais ce n'est jamais comme ça dans un sport si compétitif".

 

Les progrès limités par les tokens

Même avec des problèmes clairement identifiés, Jenson Button sait que la suite de la saison 2015 sera quoi qu'il en soit un chemin de croix, du fait que nombre d'introductions ou changements pouvant réellement impacter sérieusement le package de l'unité de puissance ne pourront désormais être articulés qu'avec le bloc 2016, à la faveur des changements règlementairement possibles durant l'intersaison. Avant cela, seuls quelques jetons correspondant à des unités de modifications peuvent être apportés, pour des "soins palliatifs".

"Si l'on regarde le début de la saison, nous souffrions ne serait-ce que pour nous extraire du garage", rappelle le Champion du Monde 2009. "Nous avons parcouru un fichu chemin, mais un pilote de course en veut toujours plus. Vous souhaitez toujours que les choses aillent plus vite. Mais la F1 est si compétitive et complexe en termes de changements que faire la différence en cours de saison est très difficile".

Button choisit en tous les cas le mot "quand" plutôt que "si" au moment de parler d'un renouement futur avec la victoire.

"Je peux voir que les choses vont progresser ; mais personne ne sait à quelle vitesse. Tout le monde à Satura et Woking est à bloc. Mais on ne sait toujours pas quand on va amorcer un virage et que l'on va commencer à gagner".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button
Équipes McLaren
Type d'article Actualités
Tags développement, honda, moteur, package, tokens, unité de puissance