E1 - Lotus Burn et ne couvre pas de tour Clear

Premier véritable grand test de la saison par des températures élevées (29°C dans l’air, 38°C en piste) et un taux d’humidité (67%) conséquent sur un tracé permanent, le Grand Prix de Malaisie s’annonce comme un défi ultime pour les machines comme...

Premier véritable grand test de la saison par des températures élevées (29°C dans l’air, 38°C en piste) et un taux d’humidité (67%) conséquent sur un tracé permanent, le Grand Prix de Malaisie s’annonce comme un défi ultime pour les machines comme pour les pilotes.

Indispensable pour espérer voir l’arrivée du GP, dimanche, le refroidissement est l’un des éléments que chaque équipe a à cœur de maîtriser au mieux dès les Essais Libres 1. Très rarement utilisé durant le reste de l’année, le tracé de Sepang doit tout d'abord être allègrement « balayé » par les monoplaces avant de fournir des temps aux tours représentatifs.





Piste verte, pneu orange

En tête du championnat du monde des constructeurs, McLaren arbore une nouvelle forme de museau durant cette séance, rappelant le design initial de Toro Rosso et la solution latérale de Ferrari. Après avoir mis à l’honneur Mobil 1 sur ses pontons latéraux, la machine de Woking offre ce weekend une grande visibilité à Esso. Chez Lotus, Le groupe Proton dispose de l'espace habituellement réservé à Genii. De nombreuses F1, comme la Williams et la Mercedes, laissent apparaître des changements notables au niveau des entrées d’air et du capot moteur pour favoriser le refroidissement.





C’est Fernando Alonso qui prend la piste en premier pour un tour d’installation, tout comme tous les autres pilotes à l’exception des deux Red Bull et de Grosjean. Le choix de pneumatiques pour ces EL1 se porte bien entendu sur le composé le plus dur proposé par Pirelli – le P Zero Orange -. Après une dizaine de minutes de séance, l’intégralité du plateau a bouclé un tour d’installation et est de retour au garage pour de premières impressions. Vainqueur à Melbourne, Rosberg se plaint d’une mauvaise répartition du freinage à l’arrière.

Il faut attendre 17 minutes pour voir Esteban Gutierrez signer un premier tour chronométré avec sa Sauber, en 1’45.851. Un vite surpassé par le 1’44.359 de la Williams de Valtteri Bottas. Tandis que les Mercedes, Red Bull et Lotus restent dans les stands, Ferrari, Williams et McLaren font notamment plus tourner leurs autos sur les premières 30 minutes, lors desquelles Pirelli alloue un train de pneus supplémentaire. Alonso prend ainsi le commandement de la séance en 1’41.923, devant Button et Vergne.





Lotus sans tour « clear »

La première panne en piste est à mettre sur le compte de la Lotus de Romain Grosjean, dans la seconde boucle du Franco-Suisse. La E22 est poussée laborieusement par les commissaires de piste à l’abri, sous régime de drapeau jaune.
La piste redevient bien calme après 30 minutes, les trains Pirelli additionnels devant être restitués au manufacturier italien.

A la mi-séance, le pilote ayant bouclé le plus de tours est Bottas, avec 10 passages. Les Red Bull et les Lotus n’ont pas enregistré de tour lancé. Chez Caterham, on travaille sur un ennui de stockage d’énergie sur la machine de Kamui Kobayashi. En piste, Gutierrez se bat contre sa monoplace, semblant vraiment sur des œufs avec un important et brutal survirage.





Erratiques dans les courbes, la Caterham d'Ericsson et la Ferrari de Räikkönen se montrent également bien difficiles à maitriser en raisons de MGU-H réticents; un comportement qui s'illustre par de spectaculaires travers. Quelques instants plus tard, Alonso confirme la mal par un tête-à-queue la difficulté de trouver de la traction à la relance.

Longtemps détenu par Alonso, le meilleur tour est passé entre les mains de Vergne, au volant de la Toro Rosso (1’41.402) à 40 minutes de la fin de séance.

Magnussen poussé en piste; surchauffe chez Lotus

Après Grosjean, c'est au tour de Magnussen de devoir couper le moteur de sa machine en piste, sur une avarie technique. Auteur de 12 tours, le jeune Danois devait tout juste de signer la référence en 1'41.274. Par chance, sa monoplace peut être poussée jusqu'à la ligne des stands pour regagner le garage.

Les conditions de piste ne sont évidentes pour personne. Massa part à son tour en toupie en remettant les gaz en sortie de courbe, tandis que Lewis Hamilton améliore la référence en 1'40.691.

Maldonado se lance pour son second tour d'installation dans les 20 dernières minutes de séance. Une boucle qu'il ne pourra cependant même pas achever, de la fumée s'échappant de l'arrière de la E22. Une nouvelle fois, la monoplace d'Enstone est poussée. En plus de Lotus Boys, Pérez est le seul à ne pas avoir pû boucler de tour lancé.

La fin de séance est animée en piste, toujours avec les pneus durs. C'est Hamilton qui revient finalement crédité du meilleur temps, devant Räikkönen et Rosberg.

Formule 1 - Essais Libres 1 du Grand Prix de Malaisie 2014
Pilote Ecurie Temps Ecart Trs
01   Hamilton   Mercedes 1'40.691 19
02   Räikkönen   Ferrari 1'40.843 +0.152 20
03   Rosberg   Mercedes 1'41.028 +0.337 19
04   Button   McLaren 1'41.111 +0.420 20
05   Magnussen   McLaren 1'41.274 +0.583 18
06   Vergne   Toro Rosso 1'41.402 +0.711 15
07   Vettel   Red Bull 1'41.523 +0.832 9
08   Hülkenberg   Force India 1'41.642 +0.951 19
09   Massa   Williams 1'41.686 +0.995 23
10   Bottas   Williams 1'41.830 +1.139 22
11   Alonso   Ferrari 1'41.923 +1.232 14
12   Ricciardo   Red Bull 1'42.117 +1.426 20
13   Sutil   Sauber 1'42.365 +1.674 21
14   Kvyat   Toro Rosso 1'42.889 +2.178 21
15   Gutierrez   Sauber 1'42.904 +2.213 23
16   Bianchi   Marussia 1'43.825 +3.134 18
17   Ericsson   Caterham 1'45.775 +5.084 24
18   Chilton   Marussia 1'46.911 +6.220 10
19   Kobayashi   Caterham 1'52.180 +10.489 5
20   Perez   Force India 2
21   Maldonado   Lotus 2
22   Grosjean   Lotus 4
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso , Lewis Hamilton , Kamui Kobayashi , Romain Grosjean , Esteban Gutiérrez , Valtteri Bottas
Équipes McLaren , Toro Rosso , Mercedes , Sauber , Williams , Force India , Ferrari
Type d'article Actualités