Équilibrage des performances - Horner fait son mea culpa

Devant la domination toujours plus forte de Mercedes sur la Formule 1, Christian Horner en avait appelé à la FIA il y a dix jours pour que la fédération prenne des mesures dans le but de rééquilibrer les performances, notamment entre l'unité de puissance Mercedes et les autres. Les courses seraient ainsi plus disputées, en particulier pour la victoire. L'idée n'a cependant pas reçu un très bon accueil, notamment de la part de Mercedes.

Dans un contexte où la relation entre Red Bull et Renault s'apparente à un schisme sans précédent, Horner vient cependant de revenir quelque peu sur ses propos : le directeur d'équipe admet qu'une telle décision ne peut être prise et reconnaît être frustré par le manque de progrès de son motoriste.

"Quand on est dans un tel scénario, quand on a une influence très limitée sur le moteur - nous sommes clients, en réalité - c'est frustrant quand la compétitivité est compromise et qu'on n'a pas de contrôle là-dessus", déplore-t-il dans les colonnes d'Autosport"Est-ce que cet équilibrage va avoir lieu ? Bien sûr que non. Est-ce que ce serait normal qu'il ait lieu ? Probablement pas".

"J'étais frustré par la situation, mais nous avons aussi une situation relativement malsaine si on a une grande disparité entre les différentes unités de puissance. Le problème que nous avons à l'heure actuelle, c'est que la technologie est assez jeune. L'investissement requis par Renault pour rattraper Mercedes est énorme", conclut le Britannique.

Le Grand Prix d'Australie a vu Daniel Ricciardo, meilleur pilote Red Bull, se qualifier à deux secondes des Mercedes et finir à un tour. Les hommes de Horner feront-ils mieux en Malaisie ?

A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités
Tags horner, mercedes, red bull, renault