Exclu d'Ambrosio - "Il ne faut pas cracher" sur Lotus et Carmen Jorda

Pilote de réserve Lotus F1 Team en 2012 et 2013, et désormais observateur attentif de son ancienne équipe, Jérôme d'Ambrosio se montre tolérant à l'égard d'Enstone, qui a recruté récemment l'Espagnole Carmen Jorda au poste de pilote de développement

Pilote de réserve Lotus F1 Team en 2012 et 2013, et désormais observateur attentif de son ancienne équipe, Jérôme d'Ambrosio se montre tolérant à l'égard d'Enstone, qui a recruté récemment l'Espagnole Carmen Jorda au poste de pilote de développement.

Jorda complète un line-up comprenant déjà le réserviste Jolyon Palmer, Champion GP2 en titre. Alors que nombre de pairs se sont montrés pour le moins ironiques concernant l'opportunité offerte à la jeune pilote, d'Ambrosio raisonne et analyse en quoi ce choix n'est pas dénué de sens pour l'équipe.

"Lotus est maintenant quelque chose d'assez différent d'avant", admet-il dans un entretien exclusif avec ToileF1. "Moi, ça fait quand même quelques temps que je n'y suis plus. Disons qu'on ne peut pas dire qu'il s'agit d'une nomination qui est faite parce qu'elle a fait trois super saisons en GP3! On ne peut pas dire ça. Mais d'un autre côté, si tu as ce poste-là, c'est qu'à un moment, ça a du sens pour l'écurie".

--
LIRE AUSSI -

Jorda déplore la "jalousie" en F1

--

En tant que pilote, Jorda ne pouvait qu'accepter une telle opportunité d'apprendre et de suivre la trajectoire visée depuis des années. Même si elle n'a pas impressionné par ses résultats ces dernières années, la jeune femme est un atout marketing et communication de premier plan pour une équipe indépendante à la recherche de visibilité et souhaitant offrir un retour à ses investisseurs.

"Peut-être qu'elle pourra grandir plus tard, apprendre des choses et gagner du respect dans le sport auto", rationalise d'Ambrosio. "Après, dire qu'elle prendra le départ d'un Grand Prix un jour, c'est autre chose. Mais si elle est là, c'est que pour eux, ça a du sens".

Gravity Management avait ces dernières années la primeur sur le placement de ses protégés. Mais alors qu'Esteban Ocon reste sur la touche, Lotus est tout de même allé puiser dans de la qualité pour compléter ses effectifs.

"Il y a le Champion GP2 à bord aussi", rappelle le pilote Dragon Racing en Formule E, avant de revenir sur Jorda. "Il ne faut pas cracher là-dessus. On sait que c'est la F1, qu'il n'y a pas que les résultats en jeu; c'est un package. Il faut se mettre dans sa position à elle : elle est pilote de développement. C'est une opportunité pour beaucoup apprendre. On sait très bien que plusieurs choses entrent en compte en F1 pour avoir un poste. Ce n'est pas quelque chose qui me surprend forcément".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jérôme d'Ambrosio , Jolyon Palmer , Carmen Jorda , Esteban Ocon
Équipes Dragon Racing , Lotus F1
Type d'article Actualités