Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
15 jours

Ferrari "évalue de nouveaux concepts" pour sa F1 2019

partages
commentaires
Ferrari "évalue de nouveaux concepts" pour sa F1 2019
Par :
Co-auteur: Fabien Gaillard
22 mai 2019 à 12:34

Ferrari a commencé à "évaluer de nouveaux concepts" pour sa Formule 1 après avoir déterminé l'importance des "différents réglages mécaniques et aérodynamiques" nécessaires pour faire fonctionner au mieux les pneus 2019 de Pirelli.

Suite à des performances variables et à cinq doublés consécutifs pour Mercedes, Ferrari a entrepris une analyse détaillée de sa difficulté à extraire le maximum de performance de la SF90. Le team principal, Mattia Binotto, a reconnu après le Grand Prix d'Espagne que la Scuderia devait établir si le concept fondamental de sa monoplace 2019 était une erreur. Le design de la Ferrari visait à donner la prépondérance à la gestion de l'air qui est écarté de la voiture et à l'amélioration de l'efficacité, pendant que Mercedes a opté pour une solution avec plus d'appui. 

Lire aussi :

La structure de Maranello disposera à Monaco d'évolutions mais "travaille déjà sur l'évaluation de nouveaux concepts" pour l'avenir. Binotto a expliqué que le travail mené pendant les essais d'après-GP en Espagne, où Ferrari a évalué une série de modifications au niveau des réglages, a clairement mis en lumière le fait que les pneus à bande de roulement moins épaisse utilisés en 2019 étaient un facteur majeur.

"Les tests de Barcelone la semaine passée et les analyses effectuées à Maranello n'ont fait que confirmer à quel point les pneus de cette saison, qui sont très différents de ceux que nous avions en 2018, impliquent des réglages mécaniques et aérodynamiques différents pour fonctionner correctement", a ainsi affirmé Binotto. "Nous travaillons d'ores et déjà à Maranello sur l'évaluation de nouveaux concepts, ainsi que sur l'apport d'évolutions initiales [à Monaco]."

Lire aussi :

Ferrari a procédé à d'importants changements sur ses voitures pendant le GP d'Espagne mais cela n'a pas fait de grande différence en termes de performances. Les pilotes de simulateur de l'écurie en 2018, Antonio Giovinazzi et Daniil Kvyat, ont été remplacés suite à leur départ chez Alfa Romeo et Toro Rosso respectivement. Le passage à Antonio Fuoco, Pascal Wehrlein, Brendon Hartley et Davide Rigon en tant que pilotes de développement a coïncidé avec les difficultés de l'écurie à progresser autant que l'an passé après les essais libres du vendredi.

Il sera vital pour la Scuderia de parvenir à réussir cela entre les essais de jeudi et les qualifications de samedi ce week-end étant donné l'importance capitale de la position en piste à Monaco. "C'est un type de course très différent, où les caractéristiques de la piste qui peuvent bouleverser la hiérarchie pourraient être encore plus confuses ce week-end", a déclaré Binotto. "Comme d'habitude, les qualifications seront très importantes, car il est presque impossible de doubler."

Alors que Ferrari est déjà distancé aux classements, une réunion a eu lieu au quartier général du constructeur la semaine passée, à laquelle assistait le président John Elkann. Tout en soutenant Binotto, il a été suggéré que plus de budget soit alloué à la voiture 2019. Cela serait fait pour éviter que des ressources soient prises sur le budget 2020 alors que le développement débute.

Avec Franco Nugnes 

Article suivant
Renault : Il serait "trop dangereux" de se concentrer déjà sur 2021

Article précédent

Renault : Il serait "trop dangereux" de se concentrer déjà sur 2021

Article suivant

Renault prend un nouveau pilote sous son aile

Renault prend un nouveau pilote sous son aile
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Ferrari Races Boutique
Auteur Scott Mitchell