Ferrari : Massa réussit la passe de trois

Cet après-midi, Felipe Massa a signé sa troisième victoire consécutive sur le circuit d'Istanbul

Cet après-midi, Felipe Massa a signé sa troisième victoire consécutive sur le circuit d'Istanbul. Malgré sa pole position, le brésilien n'a pas eu la tâche facile car Lewis Hamilton a mis la pression de bout en bout sur la Ferrari n°2.

Ce succès, auquel il faut ajouter la troisième place de Kimi Räikkönen, permet à la Scuderia Ferrari d'accroître son avance au championnat constructeurs, tandis que les pilotes de l'écurie italienne s'emparent des deux premières places du classement des conducteurs.

Felipe Massa (1er) :


"C'est fantastique d'avoir réalisé un hat trick ici à Istanbul : ça vaudrait presque la peine de demander un passeport turc ! C'était une course très difficile mais l'équipe a magnifiquement travaillé, me fournissant une voiture parfaite. Lorsque Hamilton m'a dépassé à un allure incroyable, j'ai préféré ne pas prendre trop de risques. Les ingénieurs m'ont informé qu'il était très léger en carburant, bien que nous n'étions pas certains qu'il était sur une stratégie à trois arrêts."

"Quand c'est devenu évident, nous étions plus sereins, sachant que tout était en place pour décrocher la victoire. Mon ingénieur, Rob, a guidé mon rythme et j'ai conduit de telle sorte à conserver l'avantage sur Lewis. Peut-être que les pneus durs fonctionnaient mieux aujourd'hui, mais d'après ce que l'on avait vu sur l'ensemble du week-end, les tendres étaient plus compétitifs et de toute façon, la différence n'était pas énorme."

"Je tiens à dédier cette victoire à deux personnes : à ma maman pour la fête des mères, et à Stefano Domenicali qui fête son anniversaire aujourd'hui."

Kimi Raikkonen (3e) :


"Ce fut un week-end difficile pour moi, mais six points c'est toujours mieux que rien. Au départ, j'étais quasiment au niveau de Heikki mais il a ralenti et j'ai dû freiner également afin d'éviter un gros accident. Nous nous sommes suffisamment touchés pour endommager l'aileron avant de ma voiture. Ce n'était pas un problème important mais ça ne m'a pas aidé pour la course."

"Mon premier train de pneumatiques tendres fonctionnaient très bien, mais le second n'était pas aussi efficace. En fait, il aurait peut-être été mieux de chausser les gommes plus dures, mais c'est plus facile de dire quand on prend du recul."

"Après les qualifications d'hier, nous savions que la course serait un rude combat. Maintenant nous devons nous assurer que nous serons aussi bien préparés que possible pour le Grand Prix de Monaco, où nous étions en difficulté en 2007. Cet hiver, nous avons beaucoup travaillé sur la voiture afin de corriger les défauts que nous avons vus sur les tracés de ce genre. Cette fois nous verrons si c'est suffisant pour être compétitif."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen , Lewis Hamilton , Felipe Massa
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités