Force India ne voit personne rattraper Renault

partages
commentaires
Force India ne voit personne rattraper Renault
Par :
28 juin 2018 à 13:10

L'écurie indienne estime que c'est davantage une lutte pour la cinquième place du championnat constructeurs qui se profile en milieu de grille.

Sergio Perez, Force India VJM11
Bob Fernley, team principal adjoint de Force India, et Günther Steiner, Team Principal, Haas F1, sur la grille
Sergio Perez, Force India VJM11, est ramené au garage et abandonne
Sergio Perez, Force India VJM11, Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Les commissaires dégagent la voiture d'Esteban Ocon, Force India VJM11
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Sergio Perez, Force India VJM11, est ramené au garage et abandonne
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18, devant Sergio Perez, Force India VJM11
Sergio Perez, Force India VJM11
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Sergio Perez, Force India VJM11 lâche des étincelles
Esteban Ocon, Force India VJM11
Sergio Perez, Force India VJM11

Après son double abandon du week-end dernier au Paul Ricard, Force India se retrouve dans une situation délicate par rapport à son objectif de début de saison qui était de conserver la quatrième place du championnat constructeurs. L'écart avec Renault s'est creusé, avec un retard qui culmine désormais à 34 points. 

L'écurie indienne a également vu Haas revenir à un petit point après le Grand Prix de France, où rien ne s'est passé comme prévu pour elle : Esteban Ocon a été éliminé dès le premier tour après des incidents survenus avec Romain Grosjean puis Pierre Gasly, tandis que Sergio Pérez a dû abandonner suite à une défaillance moteur.

Face à des Renault qui parviennent régulièrement à entrer dans les points, Force India doit se résoudre à revoir ses objectifs à la baisse, ce qui implique d'être plus réaliste sans toutefois faire une croix définitive sur la quatrième place, déjà décrochée par l'équipe en 2016 puis 2017.

"En réalité, la bagarre est désormais pour la cinquième place", admet auprès de Motorsport.com le directeur adjoint Bob Fernley. "Je pense que ce sera difficile pour n'importe quelle équipe du milieu de grille de doubler Renault. Rien n'est impossible, mais ils sont très forts. Dans le fond, ils font ce que nous faisions l'année dernière, lorsque tout le monde se prenait des points les uns les autres. Nous avions connu une bonne première moitié de saison avec une voiture qui ne méritait probablement pas d'être dans les points, mais elle y figurait régulièrement."

Un week-end à oublier en France

Avant le rendez-vous du Castellet, le dernier double abandon chez Force India remontait au Grand Prix d'Autriche 2016, et le précédent au Grand Prix de Hongrie 2015. L'occasion manquée en France a provoqué de la frustration au sein de l'écurie basée à Silverstone, qui entend bien rebondir dès ce week-end sur le Red Bull Ring.

"C'est vraiment décevant", ne cache pas Bob Fernley. "Nous n'avions pas particulièrement connu un bon vendredi, nous avions perdu du temps de piste pour notre programme de longs relais avec le tête-à-queue d'Esteban en EL1, puis la roue perdue par Checo en EL2 qui a empêché les deux voitures de rouler jusqu'à ce que nous sachions de quoi il s'agissait."

"En EL3 c'était trempé, et nous n'avons pas pu avoir le set-up que nous voulions pour les qualifications. Puis en course, c'est allé de mal en pis. Je crois que c'était un peu plus que de la malchance. Esteban a été heurté par Grosjean, puis par Gasly. Trois Français ! Grosjean lui a foncé dessus dans la ligne droite, et il a provoqué beaucoup de dégâts. C'était un gros contact et ça coûte cher en termes de points perdus."

"Checo a subi une perte de pression d'eau, donc nous n'avons pas pu saisir d'opportunité. Une fois que nous avons su qu'il perdait du terrain, il n'y avait aucun intérêt à continuer, car la dernière chose que nous voulions c'était de perdre le moteur. Il n'est pas endommagé, ça va."

Propos recueillis par Adam Cooper

Article suivant
Red Bull et son devoir de canaliser Verstappen

Article précédent

Red Bull et son devoir de canaliser Verstappen

Article suivant

Grosjean reste "stupéfait" par sa pénalité face à Ocon

Grosjean reste "stupéfait" par sa pénalité face à Ocon
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Autriche
Lieu Red Bull Ring
Pilotes Esteban Ocon , Sergio Pérez Boutique
Équipes Force India , Renault F1 Team
Auteur Basile Davoine
Soyez le premier à recevoir toute l'actu