Russell veut un contrat d'au moins deux ans pour 2022

En fin de contrat au terme de la saison 2021, George Russell a des exigences quant au prochain accord qu'il trouvera avec une écurie de Formule 1.

Russell veut un contrat d'au moins deux ans pour 2022

Le contrat de trois ans de George Russell avec l'écurie Williams va arriver à son terme après la saison 2021 de Formule 1, faisant du prometteur Britannique un acteur potentiellement majeur du marché des transferts. Le protégé de Mercedes est un candidat évident au baquet de Valtteri Bottas pour l'an prochain, la marque à l'étoile étant loin d'avoir pris une décision quant à son line-up 2022 ; il pourrait évidemment rester chez Williams ou briguer un volant ailleurs.

Lire aussi :

Une chose est sûre : Russell souhaite une situation aussi favorable que celle de Lando Norris, qui vient de prolonger avec McLaren pour plusieurs années, ou encore Charles Leclerc et Max Verstappen, qui sont déjà sous contrat avec Ferrari et Red Bull respectivement jusqu'à fin 2023 au plus tôt.

"Je pense vraiment que ma position actuelle, être sans contrat pour l'an prochain, est une bonne position", estime l'Anglais. "Mais je pense que la stabilité et la longévité sont importantes. Je trouve ça très clair, avec les pilotes qui ont récemment changé d'équipe, à quel point il est difficile de sauter dans une nouvelle écurie et de s'y adapter. Où que je me retrouve l'an prochain, j'aimerais que ce soit au moins pour deux ans car je trouve ça extrêmement important d'avoir cette constance pour pouvoir se développer et progresser."

Russell est en tout cas enthousiasmé pour son compatriote, qui a également été son principal rival pour le titre de Formule 2 en 2018. "Je suis vraiment content pour Lando, il le mérite", affirme le pilote Williams. "Il a fait un travail fantastique récemment, et McLaren dans son ensemble jouit d'une forme extraordinaire avec Lando. Ça va être intéressant l'an prochain, je pense qu'ils pourraient représenter une véritable menace pour les équipes de pointe du championnat."

Quant à Norris, il a effectivement salué le bénéfice de la continuité, notamment dans le contexte de la nouvelle réglementation technique de 2022. "J'étais content – je suis content là où je suis", indique l'intéressé. "Je n'ai pas eu besoin de réfléchir à beaucoup de choses pour signer de mon nom."

partages
commentaires
Hamilton estime avoir "bien évité" les accrochages avec Verstappen
Article précédent

Hamilton estime avoir "bien évité" les accrochages avec Verstappen

Article suivant

Verstappen n'a "rien à prouver" dans le duel contre Hamilton

Verstappen n'a "rien à prouver" dans le duel contre Hamilton
Charger les commentaires