Le GP des États-Unis ne croit pas à une annulation

Le maire d'Austin, où se trouve le Circuit des Amériques, est confiant pour le maintien du Grand Prix des États-Unis au mois d'octobre en dépit de la crise sanitaire.

Le GP des États-Unis ne croit pas à une annulation

La deuxième partie de la saison 2021 de Formule 1 débutera ce week-end à Spa-Francorchamps, et le calendrier va entrer dans sa phase la plus complexe en sortant bientôt d'Europe. Les dirigeants du championnat savent qu'il faudra faire preuve de flexibilité, alors que le Grand Prix du Japon a été annulé la semaine dernière. Parmi les rendez-vous encore incertains figure celui d'Austin, où doit se disputer le Grand Prix des États-Unis le 24 octobre prochain.

La situation épidémique au Texas est actuellement parmi les plus préoccupantes des territoires où doit se rendre la F1 d'ici la fin de l'année, laissant planer le doute quant au maintien de l'épreuve. Toutefois, le maire d'Austin affiche aujourd'hui une relative confiance, dans l'attente d'un feu vert des autorités sanitaires qui pourrait intervenir "dès cette semaine".

"Je pense qu'à l'heure actuelle nous sommes prêts, et je suis enthousiaste à ce sujet", insiste Steve Adler au micro de Speed City Broadcasting. "L'autorité de santé publique d'Austin travaille avec les modélisations de l'université du Texas, et si ça change nous le saurons certainement, mais je sais que la priorité est de trouver comment organiser de grands événements comme celui-ci en toute sécurité."

"Je pense que le virus Delta sera là pour un moment. Refermer les villes comme cela a été fait auparavant n'est pas une option. Il va falloir apprendre à vivre avec ce genre de virus, et à le faire de manière sûre, car je pense que c'est quelque chose qui va durer. Il y a eu un concert au COTA récemment, et certaines de ces mesures de précaution et d'atténuation ont été prises, à la demande de l'artiste je suppose, et nous avons vraiment apprécié. C'est le genre de choses que nous allons voir de plus en plus."

À deux mois tout juste de l'échéance, le maire d'Austin estime qu'il est impératif d'avoir une visibilité "définitive" pour que le Grand Prix soit parfaitement organisé. "Nous aurons probablement des nouvelles de l'autorité de santé cette semaine, ou d'ici la semaine prochaine", indique-t-il. "C'est quelque chose qui est bien pensé, comme vous pouvez l'imaginer, car il y a beaucoup de monde qui s'y intéresse avec de nombreux points de vue. À l'approche de l'événement, nous admettons la nécessité d'être clairs et d'agir rapidement."

Confiant, Steve Adler l'est au point de ne pas écarter le scénario déjà évoqué il y a quelques mois, selon lequel une deuxième course pourrait être organisée sur le Circuit des Amériques si la F1 cherche des alternatives : "Si l'autorité de santé dit que c'est cohérent avec ce que nous faisons pour que les gens soient en sécurité, je pense que ce serait génial. J'ai vu ce qui s'est passé avec Singapour et l'Australie, et j'ai entendu que c'était une possibilité. Ce serait une chouette perspective".

Lire aussi :

partages
commentaires
Bottas : "Hamilton m'a dit qu'il aimerait que je sois son coéquipier"

Article précédent

Bottas : "Hamilton m'a dit qu'il aimerait que je sois son coéquipier"

Article suivant

Spa reste un circuit à part pour la famille Schumacher

Spa reste un circuit à part pour la famille Schumacher
Charger les commentaires