Haas passe une semaine sur deux dans la soufflerie Ferrari

Haas F1 Team continue à préparer minutieusement son arrivée en Formule 1.

L'équipe reste à la recherche de ses deux pilotes, plusieurs hommes étant dans la lutte pour les deux baquets disponibles au sein de l'écurie américaine. De ce côté-là, une décision devrait être prise dans les semaines qui viennent.

Les ingénieurs Haas continuent, quant à eux, à dessiner la monoplace qui fera ses débuts en essais privés au mois de mars 2016, avant de disputer son premier Grand Prix en Australie début avril. Günther Steiner, directeur technique de l'écurie, s'est exprimé quant aux progrès réalisés dans cette optique.

"Nous allons bientôt commencer la production des pièces du châssis, mais le développement hivernal continuera," déclare l'Italien. "Nous travaillons avec Ferrari sur les pièces mécaniques, comme nous le savons tous. Tout se passe comme prévu, nous travaillons sur la livrée, sur la production ; nous arrivons là où nous voulons être."

Se préparer pour l'inconnue des crash-tests

Haas entretient en effet des liens très étroits avec la Scuderia, ce qui s'avère très utile quant au temps passé en soufflerie pour effectuer les développements.

"Une semaine sur deux, nous utilisons la soufflerie de Ferrari," révèle Steiner. "Nous fabriquons une énorme quantité de pièces pour le modèle à 60%, pour voir ce qui fonctionne ou non. On enlève ensuite les pièces qui ne fonctionnent pas et on conserve les meilleures, que l'on développe."

"Mais il faut encore qu'elles aillent sur la voiture, car sur la voiture, il faut qu'elles passent les tests de la FIA et qu'elles ne s'envolent pas quand la voiture roule. Il reste beaucoup de travail, après avoir trouvé les meilleures pièces pour la voiture, pour les y mettre."

Les crash-tests de la toute première F1 construite par Haas sont actuellement prévus pour le début du mois de janvier.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Haas F1 Team
Type d'article Actualités
Tags design, déclaration, monoplace, steiner